Guerre en Ukraine : « Le monde horrifié » par la frappe russe « totalement déplorable » sur le centre commercial de Krementchouk

CONFLIT Suivez avec nous toutes les informations sur le conflit en ce lundi 27 juin

X.M. et M.d.F
— 
Un missile russe a frappé un centre commercial à Krementchouk
Un missile russe a frappé un centre commercial à Krementchouk — Office of the President of Ukraine/Cover Images/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Des missiles russes ont touché dimanche un complexe résidentiel proche du centre de Kiev, faisant un mort et plusieurs blessés selon les autorités ukrainiennes. Les frappes visaient une usine de production de missiles, selon Moscou, qui a qualifié de « fausses » les affirmations selon lesquelles elles avaient touché une zone résidentielle.
  • Ces frappes russes ont eu lieu quelques heures avant l’ouverture d’un sommet du G7 en Allemagne où il a été dimanche largement question de l’Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky va s’exprimer ce lundi, par visioconférence, devant les dirigeants du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni).
  • Dans le Donbass, les forces russes ont obtenu samedi d’importants succès militaires, s’emparant à l’issue d’une bataille acharnée de la ville stratégique de Severodonetsk et pénétrant dans celle voisine de Lyssytchansk.

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

Ce live est désormais terminé. Merci de l’avoir suivi avec nous. On se retrouve demain
20h45 : Besoin d’un petit récap' de la journée ?

C’est par ici

 

20h20 : Un survivant de l’attaque du centre commercial filme son évacuation

 

20 heures : « Le monde est horrifié » par la frappe russe sur le centre commercial de Krementchouk

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a décrit la frappe de missile comme « la dernière en date d’une série d’atrocités ».

19h12 : Le missile a été tiré depuis la région russe de Koursk

Selon l’armée de l’air ukrainienne, le centre commercial de Krementchouk a été atteint par des missiles antinavires Kh-22 tirés de bombardiers à long rayon d’action Tu-22, de la région russe de Koursk, derrière la frontière est de l’Ukraine.

19h09 : La frappe russe contre un centre commercial en Ukraine « totalement déplorable » dénonce l’ONU

« Nous soulignons une fois de plus que les parties sont tenues, en vertu du droit international humanitaire, de protéger les civils et les infrastructures civiles », a souligné le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric.

 

19h07 : La Suède fait le maximum pour lever le veto turc sur son adhésion à l’Otan

« Nous condamnons fermement le terrorisme et nous considérons le PKK comme une organisation terroriste », a déclaré la Première ministre suédoise Magdalena Andersson. Elle a ensuite énuméré les dispositions prises par Stockholm pour répondre aux préoccupations de la Turquie : « une législation contre le financement du terrorisme, de nouvelles lois pour criminaliser la participation aux organisations terroristes, le traitement des demandes d’extradition présentées par Ankara et l’engagement de ne jamais être un refuge pour les terroristes ».

19 heures : Quelles seraient les conséquences d’un défaut de paiement pour la Russie ?

En cas de nouveau défaut, « la Russie ne pourra plus emprunter en devises internationales », avertit Slim Souissi, enseignant-chercheur à l’IAE de l’université de Caen et ancien analyste financier chez Fitch. « A court terme, elle aura du mal à lever des fonds sur les marchés internationaux » et cela pourrait durer « des années ».

18h45 : « 10 morts et plus de 40 blessés » dans l’attaque du centre commercial

Il s’agit du premier bilan indiqué par Dmytro Lounine, à la tête de l’administration de la région de Poltava.

18h30 : La frappe sur un centre commercial montre « la cruauté et la barbarie » de Poutine, réagit Boris Johnson

« Cette attaque épouvantable a montré une fois de plus les profondeurs de la cruauté et de la barbarie auxquelles le dirigeant russe est prêt à tomber », a déclaré le Premier ministre britannique dans un communiqué.

18h15 : Comment le G7 peut plafonner le prix du pétrole russe au niveau mondial ?

Sur le principe, il s’agirait « d’imposer à la Russie un prix maximum, par exemple 80 ou 60 dollars le baril », au-delà duquel il n’y aurait plus d’acheteur pour la production russe, décrypte Alexander Sandkamp, de l’Institut d’économie mondiale de Kiel (IfW). Le plafonnement des prix ne fonctionnerait que « si tous les grands pays acheteurs participent », poursuit-il.

Parmi les pistes envisagées pour contrôler les prix figurent celles des transports ou des assurances : par exemple « interdire aux armateurs grecs et aux courtiers en assurance britanniques de proposer des services pour le pétrole russe » si celui-ci est vendu au-delà du prix fixé, explique à l’AFP l’expert en énergie Georg Zachmann, du think tank bruxellois Bruegel. En revanche si le prix est suffisamment bas, les services de transport, de maintenance et d’assurance des cargaisons, indispensables pour pouvoir exporter, seraient autorisés.

18 heures : Le père d’un Marocain condamné à mort pour « mercenariat » exhorte Poutine à intervenir

« Je demande au président russe Vladimir Poutine d’intervenir, en tant que père et par humanisme, à travers des canaux humanitaires ou non officiels », a imploré Tahar Saadoun alors que son fils Brahim, 21 ans, a été condamné à mort le 9 juin, en compagnie de deux Britanniques, par les autorités séparatistes de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, pour avoir participé aux combats comme « mercenaires » avec l’armée ukrainienne.

 

17h56 : La Lituanie se dit visée par une cyberattaque, « probablement » russe

La Lituanie a déclaré lundi avoir été la cible d’une cyberattaque « intensive », sur un fond de menaces brandies par la Russie envers ce pays balte qui a instauré des restrictions sur le transit vers l’enclave russe de Kaliningrad.

17h52 : La Russie expulse huit diplomates grecs

La Russie a annoncé lundi l’expulsion de huit diplomates grecs en raison notamment de la livraison de matériel militaire par Athènes à l’Ukraine, contre laquelle Moscou mène une offensive armée.

17h35 : Boris Johnson défend le soutien à Kiev malgré le « prix » économique

« Le prix de la liberté vaut la peine d’être payé », a plaidé lundi Boris Johnson en marge du sommet du G7, défendant le soutien à l’Ukraine malgré les sévères répercussions économiques d’une guerre qui se prolonge et faisant le parallèle avec la victoire contre l’Allemagne nazie.

17h15 : Amnesty presse la France de modifier sa législation

Amnesty International a pressé la France lundi de modifier sa loi sur les crimes contre l’humanité commis à l’étranger, pour s’assurer de pouvoir traduire devant la justice française d’éventuels criminels de guerre en Ukraine ou en Syrie, entre autres, et ne pas devenir une terre d'« impunité ».

« Il faut un changement de loi, une révision de la loi et lever ces verrous pour revenir à une compétence universelle qui soit compatible avec les obligations de la France », a exhorté en conférence de presse Me Jeanne Sulzer, avocate d’Amnesty International France.

17h : Les premières images de l'attaque du centre commercial de Krementchouk

 

16h45 : Un missile frappe un centre commercial « très fréquenté » à Krementchouk

Un missile russe a touché lundi un centre commercial « très fréquenté » à Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine, faisant des morts et des blessés, ont annoncé les autorités locales, précisant que le bilan pourrait être très lourd.

« Les occupants ont tiré au missile sur un centre commercial où se trouvaient plus de mille civils. Le centre commercial est en feu et les sauveteurs luttent contre l’incendie. Le nombre de victimes est impossible à imaginer », a indiqué sur Telegram le gouverneur régional, Dmytro Lounine.

16h40 : Pourquoi Osint, le renseignement en sources ouvertes, connaît un bond de popularité spectaculaire depuis le début de la guerre en Ukraine ?

Twitter, réseau social cher à ces nouveaux enquêteurs, bruisse de messages estampillés #Osint, cette forme d’enquête à partir de sources ouvertes, qui obtient de nombreux résultats depuis le début de la guerre en Ukraine. Reportage de notre journaliste Laure Gamaury.

 

16h28 : De nouveaux engins sont arrivés en Ukraine

Douze Panzerhaubitze 2000, des canons automoteur allemands sont arrivés sur le sol ukrainien pour renforcer sa force militaire.


 

16h08 : La basketteuse américaine Griner jugée à partir du 1er juillet

Russie à partir du 1er juillet pour trafic et contrebande de drogues, a annoncé lundi le tribunal de la ville de Khimki. La cour, située près de Moscou, a fixé cette date à l’issue d’une audience préliminaire, selon son site Internet.

« La détention provisoire a été prolongée pour toute la durée de l’examen de l’affaire par le tribunal », a dit l’avocat de la défense Alexandre Boïkov à la presse. « Elle s’inquiète, elle attend le procès », a-t-il ajouté au sujet de sa cliente.

15h43 : Ultimes négociations à l'Otan pour lever le véto turc contre la Suède et la Finlande

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg s'entretient lundi à Bruxelles avec la Première ministre suédoise Magdalena Andersson des solutions pour lever le veto turc à l'adhésion de son pays, avant une réunion mardi à Madrid avec le président Erdogan.

15h27 : La joueuse de tennis ukrainienne Elina Svitolina annonce être en « mission »

La joueuse de tennis ukrainienne Elina Svitolina affirme être en « mission » pour aider son pays. Pour se faire, elle est devenue ambassadrice du projet United24 lancé en collaboration avec le président Volodymyr Zelensky. Le projet ? Une plateforme en ligne créée pour recueillir des dons en faveur de l’Ukraine pour la défense et le déminage du territoire, pour l’aide humanitaire et médicale, ainsi que pour la reconstruction du pays.

 

14h54 : La France appelle les pays producteurs à produire plus de « manière exceptionnelle »

La France a appelé lundi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production de « manière exceptionnelle » et plaidé pour une « diversification des approvisionnements » vers l’Iran et le Venezuela pour freiner l’envolée des prix à la pompe provoquée par la guerre en Ukraine.

14h45 : De l'importance de la coordination des couleurs...

 

14h27 : L’Otan augmente ses militaires à haut niveau de préparation

Les dirigeants de l’Otan vont décider au sommet de Madrid mercredi de transformer leur Force de réaction et de porter « bien au-dessus » de 300.000 hommes les troupes à haut niveau de préparation pour faire face à la menace russe, a annoncé lundi le secrétaire général de l’Alliance.

14h21 : Kiev tente de renouer avec le théâtre

Adaptée du célèbre roman de George Orwell, la pièce « 1984 » s’est rejouée ce weekend à Kiev pour la première fois depuis le début de l’invasion russe, pour la plus grande joie des acteurs comme des spectateurs – jusqu’à ce que le spectacle soit interrompu par une alerte aux bombardements.

14h03 : Volodymyr Zelensky demande toujours plus d’aide

Le président ukrainien a insisté sur la « nécessité d’un soutien plein, entier, très opérationnel à l’Ukraine » afin de permettre la « restauration de l’intégrité territoriale » du pays. Il a notamment demandé plus d’équipements militaires de « telle manière que l’Ukraine puisse contenir l’avancée de la Russie et repousser les Russes au-delà des lignes de février ».

14h01 : Zelensky nous dit merci

Le président ukrainien a déclaré dans un message Telegram que « l’Ukraine sent le soutien des pays du G7 ». « Merci pour l’aide concernant la défense et les finances, offerte à notre pays dans sa lutte contre l’invasion russe », a-t-il indiqué.

13h55 : « Le peuple ukrainien se bat pour la paix. Nous sommes à ses côtés », lance Macron

« Par solidarité et car l’agression de l’Ukraine par la Russie menace la stabilité de l’Europe et du monde, et a des impacts sur nos populations. Aujourd’hui le G7 se tient avec le Président Zelensky », a assuré le président Français à l’issue du G7, sur Telegram.

13h53 : « Nous avons la responsabilité d’agir », déclare Emmanuel Macron au G7

« Le monde nous regarde et les enjeux sont immenses. Conséquences de la guerre en Ukraine sur les prix de l’énergie et l’alimentation mondiale, enjeux d’une sécurité collective forte, défis climatique et économique : nous avons la responsabilité d’agir », a déclaré le président Français à l’issue du G7, sur Telegram.

13h41 : L’Otan va gonfler ses troupes

Les dirigeants de l’Otan vont décider lors du sommet de Madrid mercredi de transformer leur Force de réaction et de porter « bien au-dessus » de 300.000 militaires les troupes à haut niveau de préparation afin de faire face à la menace constituée par la Russie, a annoncé Jens Stoltenberg.

« Nous allons également renforcer notre capacité à nous renforcer en cas de conflit, grâce à davantage d’équipements prépositionnés, de capacités déployées à l’avant, comme la défense aérienne, et avec des forces pré-affectées à la défense de certains alliés », a ajouté le secrétaire général de l’Alliance.

13h35 : 43 Canadiens privés de voyage en Russie

En réponse aux sanctions annoncées par Ottawa, la Russie a interdit l’entrée sur son territoire à 43 personnalités canadiennes supplémentaires, portant la liste à 700 depuis le début de l’offensive russe. Parmi elles, des hauts fonctionnaires, des membres de la société civile ou des conseillers politiques, telle que Suzanne Cowan, la présidente du Parti libéral canadien du Premier ministre Justin Trudeau. La diplomatie russe a dénoncé la « russophobie belliqueuse » du gouvernement canadien.

13h28 : La France appelle les pays producteurs de pétrole à produire plus

« Nous avons besoin que les pays producteurs produisent davantage de manière exceptionnelle », a déclaré la présidence française, appelant aussi à « diversifier les sources d’approvisionnement » du côté de l’Iran et du Venezuela.

13h17 : Zelensky demande au G7 de « limiter les prix du pétrole » russe

« Pour nous, une position cohérente des pays du G7 concernant les sanctions est importante. Elles doivent être renforcées encore, en limitant les prix du pétrole exporté par l’agresseur », a écrit sur son compte Telegram le président ukrainien.

13h14 : La présidente moldave est à Kiev

Après avoir visité les banlieues Irpin, Bucha et Borodianka, Maia Sandu doit rencontrer Volodymyr Zelensky.


 

13h10 : « Aujourd’hui ce n’est pas le moment de la négociation », lance Zelensky

« Le président Zelensky a fait à tous [aux dirigeants du G7. NDLR] une réponse qui était très claire, c’est qu’aujourd’hui ce n’est pas le moment de la négociation, l’Ukraine négociera quand il sera en position de le faire c’est-à-dire quand il aura rétabli au fond une position de force », a déclaré l’Elysée.

13h08 : Moscou assure que les défauts de paiements sont la faute des autres

« La non-obtention de l’argent par les investisseurs n’est pas le résultat d’une absence de paiement mais est causée par l’action de tierces parties, ce qui n’est pas directement considéré (…) comme un cas de défaut », a récusé le ministère russe des Finances. Le gouvernement russe a assuré avoir effectué deux versements d’intérêts le 20 mai, mais que ceux-ci ont été bloqués par des intermédiaires.

13h : Le G7 demande à la Russie d’autoriser le « libre passage » des denrées agricoles venant d’Ukraine

« Nous appelons de toute urgence la Russie à cesser, sans condition, ses attaques contre les infrastructures agricoles et de transport et à permettre le libre passage des marchandises agricoles depuis les ports ukrainiens de la mer Noire », ont déclaré les dirigeants des sept pays.

12h45 : Le G7 s’engage à soutenir l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra »

Les dirigeants de l’Allemagne, des Etats-Unis, de la France, du Canada, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni se sont ainsi engagés, dans une déclaration commune, « à continuer à fournir un soutien financier, humanitaire, militaire et diplomatique » à l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra ».

 

12h30 : Le G7 va « continuer à accroître la pression sur Poutine », assure Olaf Scholz à Volodymyr Zelensky

Le G7 va « continuer à accroître la pression » sur le président russe Vladimir Poutine, a assuré le chancelier allemand Olaf Scholz dans un tweet à l’adresse du président ukrainien Volodymyr Zelensky qui s’est exprimé lundi par visioconférence devant les dirigeants des sept puissances.

12h15 : Washington veut fournir à l’Ukraine des missiles sol-air de « moyenne et longue portée »

Les Etats-Unis envisagent de fournir à l’Ukraine un système sophistiqué de missiles sol-air de « moyenne et longue portée », a indiqué lundi une source proche du dossier, soulignant que c’était « une priorité » du président Joe Biden.

11h58 : Pour Volodymyr Zelensky, il faut faire le maximum pour mettre fin à la guerre avant la fin de l’année

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté lundi les dirigeants du G7, réunis en sommet, « à faire le maximum » pour mettre un terme à la guerre qui ravage son pays avant la fin de l’année, ont indiqué des sources au sein du G7.

11h45 : Vladimir Poutine sera au Tadjikistan ce mardi, son premier voyage depuis l’offensive contre l’Ukraine

 

Le président russe Vladimir Poutine va effectuer mardi au Tadjikistan, pays ex-soviétique et allié d’Asie centrale, son tout premier déplacement depuis l’offensive lancée fin février contre l’Ukraine, a annoncé lundi le Kremlin.

« Une visite de travail du président Poutine est prévue demain au Tadjikistan », a indiqué le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, alors que le maître du Kremlin est également attendu mercredi au Turkménistan à un sommet des pays riverains de la mer Caspienne.

11h40 : Pour le Kremlin, il n’y a « aucune raison » d’évoquer un défaut de paiement de la Russie

Le Kremlin a assuré lundi qu'il n'y avait «aucune raison» d'évoquer un défaut de paiement de la Russie, annoncé par certains médias car des détenteurs d'obligations russes n'ont pas touché leurs intérêts avant la date limite de dimanche.

11h28 : Devant le G7, Volodymyr Zelensky a plaidé pour des livraisons d'armes et des aides financières

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé des systèmes de défense anti-aériens, davantage de sanctions à l'encontre de la Russie et des garanties de sécurité lors de son discours devant les dirigeants du sommet du Groupe des Sept, a déclaré un responsable européen.

S'adressant au sommet dans les Alpes bavaroises par vidéoconférence, le président ukrainien a également demandé une aide pour exporter des céréales depuis l'Ukraine ainsi qu'un soutien pour la reconstruction, a déclaré le fonctionnaire européen, sous couvert d'anonymat.

 

11h05 : Volodymyr Zelensky prend la parole, en visio conférence, face au G7
11h05 : G7 ou pas, pour Poutine, ça mord

 

10h55 : La CGT veut un « blocage » des terminaux méthaniers et stockages de gaz

La CGT a annoncé lundi un « blocage des terminaux méthaniers et stockages souterrains de gaz » cette semaine, au moment où la France tente d’établir des réserves maximales face à la pénurie de gaz russe.

10h43 : A Varsovie, un défilé des équipements russes détruits pendant la guerre

 

10h30 : Malgré la guerre, l’Opéra d’Odessa se prépare pour la nouvelle saison

 

10h15 : Le G7 va durcir les sanctions contre l’économie russe, en particulier l’industrie de défense

Le G7 va également « se coordonner pour utiliser les taxes douanières sur les produits russes afin d’aider l’Ukraine », selon un haut responsable de la Maison Blanche.

10h05 : Le G7 va lancer des préparatifs pour plafonner le prix du pétrole russe

Les pays du G7 réunis en sommet en Allemagne veulent serrer encore l’étau économique contre la Russie, en réfléchissant en particulier à un « mécanisme pour plafonner au niveau mondial le prix du pétrole russe », a dit lundi un haut responsable de la Maison Blanche.

10h03 : Le G7 veut financer l'aide à l'Ukraine en taxant des marchandises russes
10h : Comment permettre à chacun de mieux s’informer ?

Acquérir les bons réflexes pour vérifier l’information. Alors que 83 % des citoyens estiment avoir déjà été exposés à des informations déformant la réalité ou fausses*, la lutte contre la désinformation est aujourd’hui un enjeu essentiel. Engagé depuis 2017 via sa rubrique Fake off, 20 Minutes poursuit sa lutte contre la désinformation en s’associant à la consultation citoyenne #MieuxSinformer, lancée ce lundi 27 juin.

 

9h47 : Près de 35.000 soldats russes sont morts au combat, selon l'Ukraine

 

9h27 : Un Sud-Coréen a violé la loi pour combattre en Ukraine

Ex-membre des forces spéciales sud-coréennes, Ken Rhee a dû enfreindre la loi de son pays pour partir combattre en Ukraine mais, pour lui, cela aurait été un « crime » de ne pas mettre ses compétences au service d’un pays en guerre.

Ken Rhee, un ex-officier des Navy SEALs, une force d’opérations spéciales de la marine sud-coréenne, s’est rendu à l’ambassade d’Ukraine à Séoul pour partir au front début mars.

Séoul ayant interdit à ses ressortissants de se rendre en Ukraine, il a dû enfreindre la loi pour rejoindre les combats. Blessé alors qu’il dirigeait une patrouille, il a été rapatrié en Corée du Sud, où il a été cueilli par 15 policiers à son arrivée.

L’ex-combattant, qui anime une chaîne YouTube suivie par 700.000 abonnés et un compte Instagram très suivi où il a partagé son expérience en Ukraine, dit ne rien regretter :

« C’est comme si en vous vous promenant sur la plage, vous voyez un panneau "baignade interdite" et que vous voyez un baigneur se noyer. C’est un délit de ne pas l’aider. C’est comme ça que je vois les choses. »

9h22 : Poutine face aux Occidentaux au G20

La présidente de la Commission Européenne est favorable à une participation des Occidentaux au prochain sommet du G20, malgré la présence probable du président russe. « Je pense qu’il vaut mieux lui (Vladimir Poutine) dire en face, s’il vient, ce que nous pensons, et qu’il prenne position. Le G20 est trop important pour les pays en développement, les pays émergents, pour que nous laissions Poutine le détruire », a déclaré Ursula von der Leyen à la chaîne de télévision allemande ZDF dimanche soir.

« Une chose est très claire, il n’y aura pas de "business as usual", c’est-à-dire de normalité », dans la relation avec Vladimir Poutine, a martelé la dirigeante européenne.

Ursula von der Leyen était interrogée sur l’idée d’un boycott par les pays occidentaux du G20 et s’exprimait en marge du G7 qui a lieu actuellement en Allemagne. L’Indonésie, actuellement présidente du G20, doit organiser ce sommet à Bali en novembre.

9h14 : Erdogan va discuter avec les dirigeants suédois et finlandais mardi

Le président turc Recep Tayyip Erdogan va rencontrer mardi à Madrid son homologue finlandais et la Première ministre suédoise pour discuter des candidatures de la Suède et de la Finlande à l'Otan bloquées par Ankara, a annoncé Helsinki.

9h11 : Un Sud-Coréen qui a violé la loi pour combattre en Ukraine dit ne rien regretter

Ex-membre des forces spéciales sud-coréennes, Ken Rhee a dû enfreindre la loi de son pays pour partir combattre en Ukraine mais, pour lui, cela aurait été un « crime » de ne pas mettre ses compétences au service d’un pays en guerre.

Ken Rhee, un ex-officier des Navy SEALs, une force d’opérations spéciales de la marine sud-coréenne, s’est rendu à l’ambassade d’Ukraine à Séoul pour partir au front début mars, au moment où le président ukrainien Volodymyr Zelensky appelait des volontaires du monde entier à venir prêter main-forte à ses combattants.

Séoul ayant interdit à ses ressortissants de se rendre en Ukraine, il a dû enfreindre la loi pour rejoindre les combats. Blessé alors qu’il dirigeait une patrouille, il a été rapatrié en Corée du Sud, où il a été cueilli par quinze policiers à son arrivée. L’ex-combattant, qui anime une chaîne YouTube suivie par 700.000 abonnés et un compte Instagram très suivi où il a partagé son expérience en Ukraine, dit ne rien regretter.

9h06 : Le gouvernement va demander un effort supplémentaire à TotalEnergies

Le gouvernement va demander un effort supplémentaire à TotalEnergies afin qu’il prolonge ou augmente la remise carburant de 10 centimes par litre qu’il avait mise en place en complément de celle de 18 centimes appliquée par l’État, a indiqué lundi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

« Je vais demander au patron de TotalEnergies Patrick Pouyanné de faire à nouveau un effort parce que le prix du carburant reste très élevé », a affirmé Bruno Le Maire sur RMC/BFMTV, indiquant qu’il doit rencontrer lundi matin le PDG du géant pétrolier.

9 heures : Opérations de secours en cours à Kiev

La capitale ukrainienne a été la cible de frappes russes dimanche, tuant au moins une personne. Des opérations de secours sont en cours à Kiev, annonce le ministère de l'Intérieur ukrainien. 


 

8h43 : Kiev affirme avoir tué 35.000 soldats russes

Le décompte des morts est impossible à ce stade de la guerre – du moins de manière indépendante. Les autorités ukrainiennes continuent toutefois à délivrer chaque jour un décompte des militaires russes éliminés ainsi que des chars, avions ou navires ennemis. Ce lundi, ils affirment avoir tué 35.000 soldats russes. Les sources occidentales avancent, elles, une fourchette située entre 15.000 et 20.000 militaires russes éliminés en Ukraine.


 

8h32 : Bébé réfugié

Une réfugiée ukrainienne a donné naissance à sa fille dans la Drôme, raconte France Bleu. « Durant ces heures si difficiles, j’ai pu accoucher en paix », se félicite la jeune maman Veronika, accueillie dans une famille de Vernoux-en-Vivarais. Misha est née le 15 juin 2022, loin des bombes.

8h19 : Cap sur Izium

« Alors que le principal objectif opérationnel de la Russie reste la poche de Severodonetsk-Lyssytchansk, une semaine de bombardements constamment intenses suggère que la Russie tente maintenant de reprendre de l’élan sur l’axe nord d’Izium », relève le ministère de la Défense britannique dans son point quotidien.

Izium est une ville située à une centaine de kilomètres environ à l’ouest de Severodonetsk. Londres pense que Moscou va s’appuyer ses « réservistes à temps partiel » afin de consolider son armée sur le terrain.


 

8h07 : Des images d’un bombardement russe sur l’usine de gélatine de Lyssytchansk

 

7h52 : Une frappe sur Tcherkassy, au sud-est de Kiev

 

7h48 : Les Etats-unis sur le point d’acheter un système de défense antimissile pour l’Ukraine ?

D’après Reuters, les Etats-Unis devraient annoncer cette semaine l’achat d’un système avancé de défense antimissile sol-air à moyenne et longue portée pour l’Ukraine. L’agence de presse, qui cite une source proche du dossier, ajoute que Washington devrait également annoncer une nouvelle aide pour l’Ukraine, notamment des munitions d’artillerie supplémentaires.

7h48 : Les Etats-unis sur le point d’acheter un système de défense antimissile pour l’Ukraine ?

D’après Reuters, les Etats-Unis devraient annoncer cette semaine l’achat d’un système avancé de défense antimissile sol-air à moyenne et longue portée pour l’Ukraine. L’agence de presse, qui cite une source proche du dossier, ajoute que Washington devrait également annoncer une nouvelle aide pour l’Ukraine, notamment des munitions d’artillerie supplémentaires.

7h36 : Des millions en missiles

« Les missiles que les Russes ont utilisés pour frapper Kiev coûtaient au moins 5 millions par missile », rapporte le média d’opposition biélorusse Nexta. Moscou a dépensé des millions en frappes sur l’Ukraine.


 

7h24 : On rembobine

Vous n’avez pas suivi l’actualité ce dimanche ? Vous pouvez retrouver toutes les informations importantes dans notre live d’hier. Le voici :

 

7h11 : A Madrid, des milliers de manifestants exigent la dissolution de l’Otan

30.000 personnes selon les organisateurs, 2.200 personnes selon la préfecture, ont défilé dans le calme pour dénoncer la réunion de l’Otan à Madrid du 28 au 30 juin. On vous en dit plus ici :


 

6h48 : Le conflit en Ukraine, un terreau fertile pour les drogues

La fabrication illicite de drogues pourrait tirer profit de la guerre en Ukraine pour prospérer, a averti l’ONU ce lundi, à la lumière de l’expérience des conflits dans d’autres zones.

« Les informations du Moyen-Orient et de l’Asie du sud-est tendent à indiquer que les situations de conflit peuvent agir comme un aimant pour la fabrication de drogues synthétiques, qui peuvent de fait être produites n’importe où », souligne l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) dans son rapport annuel. « Cet effet peut être encore plus important quand la zone de conflit se trouve près de vastes marchés de consommateurs ».

Avant l’invasion russe, l’Ukraine disposait d’un nombre croissant de laboratoires d’amphétamines, précise l’experte Angela Me. Près de 80 avaient été démantelés en 2020, contre 17 en 2019. Cette capacité de production « pourrait s’étendre si le conflit persistait » car « la police n’est plus là pour stopper l’activité des laboratoires ».

6h34 : Volodymyr Zelensky devant le G7 en milieu de matinée

Le président ukrainien devrait réclamer ce lundi plus d’armes pour son pays en guerre et un nouveau renforcement des sanctions occidentales contre Moscou aux dirigeants du G7, lors de leur sommet annuel en Allemagne. Volodymyr Zelensky doit s’exprimer par visioconférence en milieu de matinée lors de cette réunion des sept puissances industrielles entamée dimanche en Bavière.

6h25 : Le Canada envoie deux navires de guerre en mer Baltique

Le Canada a déployé dimanche deux navires de guerre dans la mer Baltique et dans l’Atlantique nord, qui ont rejoint deux frégates déjà présentes dans la région, pour renforcer le flanc oriental de l’Otan en réponse à l’invasion russe de l’Ukraine.

Les NSCM Kingston et Summerside seront déployés durant quatre mois dans le cadre de « mesures de dissuasion en Europe centrale et orientale », lancées après l’annexion en 2014 de la Crimée par la Russie, a annoncé la marine canadienne.

En octobre, les navires participeront à des exercices de balayage de mines sous-marines et maintiendront un « haut niveau de préparation » qui leur permettra de « répondre rapidement et efficacement à l’appui de toute opération de l’Otan ».

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur ce nouveau live dédié à la guerre en Ukraine. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes est mobilisée pour vous donner les dernières informations sur le conflit. A l’image de dimanche, la journée de lundi va être marquée par le sommet du G7. Réunis jusqu’à mardi en Allemagne, les dirigeants présents en Bavière vont avoir l’occasion d’entendre le président ukrainien qui s’exprimera par visioconférence en milieu de matinée. Volodymyr Zelensky interviendra également au sommet de l’Otan à Madrid à partir de demain.