Guerre en Ukraine : La ville de Severodonetsk « entièrement occupée » par les Russes, selon son maire

BATAILLE La ville était le théâtre ces dernières semaines d'une féroce bataille

20 Minutes avec AFP
— 
(Illustration) Des militaires du régiment de police spécial tchétchène portant le nom d'Akhmat Kadyrov sont vus au cours de l'opération militaire russe dans le village de Zolote-2, district de Severodonetsk, République populaire de Luhansk.
(Illustration) Des militaires du régiment de police spécial tchétchène portant le nom d'Akhmat Kadyrov sont vus au cours de l'opération militaire russe dans le village de Zolote-2, district de Severodonetsk, République populaire de Luhansk. — Viktor Antonyuk/SPUTNIK/SIPA

La ville stratégique de Severodonetsk dans l’est de l' Ukraine, théâtre ces dernières semaines d’une féroce bataille, est « entièrement » tombée ce samedi aux mains des forces russes et prorusses, a annoncé son maire Oleksandre Striouk.

« La ville est entièrement occupée par les Russes », a-t-il déclaré à la télévision ukrainienne en fin d’après-midi. Dans la soirée, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a confirmé la prise de cette ville, annonçant la « libération totale » de Severodonetsk et de trois localités voisines : Borivske, Voronove et Syrotyne.

Evacuation de l’usine Azot

De ce fait, « l’intégralité du territoire situé sur la rive gauche de la Donets – une rivière – dans les limites de la région de Lougansk est sous le contrôle total » des militaires russes et des séparatistes prorusses, a-t-il ajouté. L’armée ukrainienne avait annoncé vendredi son retrait de Severodonetsk, une cité d’environ 100.000 habitants avant la guerre, pour mieux défendre la localité voisine de Lyssytchansk.

Selon Oleksandre Striouk, les civils ont commencé à sortir de l’usine Azot de Severodonetsk, où plusieurs centaines de personnes se sont réfugiées ces derniers jours pour se protéger des bombardements. « Ces personnes ont vécu près de trois mois de leur vie dans des sous-sols, des abris. C’est difficile émotionnellement et physiologiquement », a-t-il raconté, estimant que, « maintenant, ils (avaient) besoin d’aide : médicale et psychologique ». Dans l’après-midi, un représentant des séparatistes prorusses, Andreï Marotchko, avait déclaré que les forces de Moscou avaient « pris le contrôle total de la zone industrielle de l’usine Azot ».

Un autre porte-parole des séparatistes, Ivan Filiponenko, avait de son côté affirmé que plus de 800 civils ayant trouvé refuge dans cette usine pendant ces semaines d’affrontements avaient été « évacués », sans préciser dans quelle direction.

Des combats acharnés à Lougansk

La prise de Severodonetsk par l’armée russe intervient après plusieurs semaines de combats acharnés dans une région, celle de Lougansk (est), très disputée par les Ukrainiens et les Russes. Ces derniers la contrôlent désormais quasiment intégralement et des « combats de rue » sont en cours à Lyssytchansk, selon les séparatistes.

« La milice populaire de la République populaire de Lougansk et l’armée russe sont entrées dans la ville de Lyssytchansk », a annoncé samedi sur Telegram Andreï Marotchko, assurant que « certaines entreprises » y avaient été « prises ».