Guerre en Ukraine : Moscou encercle les villes clefs du Donbass, Kiev se défend en Mer Noire

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Deux habitants regardent dehors depuis leur domicile, éventré par un missile, le 22 juin 2022 à Donetsk.
Deux habitants regardent dehors depuis leur domicile, éventré par un missile, le 22 juin 2022 à Donetsk. — Sergey Averin/SPUTNIK/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi, la bataille se complexifie pour Kiev dans le Donbass. La Russie assure que les villes de Lyssytchansk et Severodonetsk sont encerclées par leurs troupes armées.

Vous avez raté les derniers événements sur les tensions en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19 h 30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

L’étau se resserre sur Lyssytchansk et Severodonetsk. D’après un représentant des séparatistes prorusses, ces villes du Donbass sont sur le point d’être encerclées après des semaines de combats. Le lieutenant-colonel Andreï Marotchko a assuré à la télévision russe Rossiïa 24 que les forces ukrainiennes avaient été encerclées dans les villages de Hirske et Zolote, au lendemain de la prise de la localité voisine de Tochkivka.

Toutes ces localités sont situées à quelques kilomètres de Severodonetsk et de Lyssytchansk, prises sous le feu de l’artillerie russe et dévastées. « Les victoires et les succès sont colossaux. Au cours des deux derniers jours, un travail énorme a été accompli », a encore dit le militaire séparatiste.

La phrase du jour

« L’Allemagne mène des attaques quotidiennes qui alimentent l’hystérie russophobe. »

C’est une déclaration de la diplomatie russe elle-même. Moscou commémorait l’invasion de l’URSS par les Nazis en 1941 ce mercredi et, à cette occasion, a accusé l’Allemagne d’alimenter « l’hystérie russophobe ». « Berlin, par ses paroles et ses actes, menace les résultats des efforts fournis depuis des décennies par la Russie et l’Allemagne pour surmonter l’inimitié (…) après la guerre », estime le Kremlin.

Le chiffre du jour

568. Il s’agit du nombre de personnes réfugiées à l’intérieur de l’usine Azot, à Severodonetsk, d’après le chef du district, Roman Vlasenko. Parmi elles, se trouveraient 38 enfants. D’après le gouverneur de la région, ces civils refusent d’évacuer et sont ravitaillés en nourriture, en eau et en médicaments.

La tendance du jour

La bataille s’intensifie en mer Noire au large des côtes de l’Ukraine, qui y défie la puissance navale russe. En l’espace de quelques jours, d’après les belligérants et les observateurs du conflit, les événements se sont précipités, notamment autour de l’île des Serpents, un îlot ukrainien stratégique.

Ce regain d’activité est notamment lié à l’utilisation par Kiev d’armes occidentales, comme les missiles antinavire Harpoon tirés depuis la côte. Mais c’est un autre missile antinavire, un Neptune ukrainien, qui avait coulé en avril le croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire.

« Nous sommes dans une nouvelle phase de la guerre, dans le sens où l’Ukraine a de nouvelles armes occidentales, comme les Harpoon ou [les missiles air-sol] Brimstone. Elle peut commencer à défier la marine russe, qui se doit d’être moins audacieuse », explique H.I. Sutton, analyste de défense indépendant.