Guerre en Ukraine : Severodonetsk aux mains des russes et la terrible sortie de Dmitri Medvedev

RECAP' Ce mardi 7 juin, comme tous les soirs, « 20 Minutes » fait le point pour vous sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Un immeuble détruit à Severodonetsk.
Un immeuble détruit à Severodonetsk. — SOPA Images/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi 7 juin est marqué par la prise quasi totale de la ville de Severodonetsk (à l’est de l’Ukraine) par les forces armées russes.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a affirmé ce mardi que l’armée russe avait « totalement libéré » les zones résidentielles de Severodonetsk, ville de l’est de l’Ukraine et actuel épicentre des combats dans la région.

« Les zones résidentielles de Severodonetsk ont été totalement libérées », a-t-il déclaré durant un briefing diffusé à la télévision, ajoutant que « la prise de contrôle de sa zone industrielle et des localités voisines se poursuit ».

La phrase

« Je les hais, ce sont des dégénérés. »

L’ex-président russe Dmitri Medvedev  a exprimé avec virulence mardi sa « haine » des « dégénérés » qui veulent la « mort » de la Russie, des propos qui illustrent le raidissement de certains responsables à Moscou en pleine offensive contre l’Ukraine.


Le chiffre

20 millions. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que 20 à 25 millions de tonnes de céréales étaient actuellement bloquées en Ukraine en raison de la guerre. Surtout, ce volume pourrait, selon lui, tripler d’ici l’automne. « Nous avons besoin de couloirs maritimes et nous en discutons avec la Turquie et le Royaume-Uni » ainsi qu’avec l’ONU, a-t-il en outre expliqué.

La tendance du jour

Sergueï Choïgou a annoncé que l’armée russe avait pris le contrôle de Lyman, à l’ouest de Severodonestk, Sviatohirsk et quinze autres localités. A ce rythme, Severodonestk pourrait vite être totalement encerclée. Les Russes pourraient ainsi se tourner vers Sloviansk et Kramatorsk avant même sa reddition.

En parallèle, le ministre russe  de la Défense, Sergueï Choïgou, indique que les forces russes ont le contrôle de 97 % de la région de Lougansk, où se trouve la ville de Severodonetsk. Il reconnaît néanmoins que « les Ukrainiens repoussent les attaques » dans les combats de rue de cette cité industrielle.