Royaume-Uni : 2 millions de personnes souffrent du Covid long

EPUISANT D'après cette étude, pour 376.000 de ces personnes, les symptômes persistent même plus de deux ans après

20 Minutes avec AFP
— 
Les symptômes persistants, surtout fatigue, essoufflement, toux et douleurs musculaires, ont affecté dans leurs activités quotidiennes 1,4 million de personnes. (PHOTO D'ILLUSTRATION)
Les symptômes persistants, surtout fatigue, essoufflement, toux et douleurs musculaires, ont affecté dans leurs activités quotidiennes 1,4 million de personnes. (PHOTO D'ILLUSTRATION) — Utrecht, Robin/action pre/SIPA

C’est un chiffre énorme, qui éclaire sur l’influence du « Covid long » chez nos voisins d’Outre-Manche. Environ deux millions de Britanniques souffrent encore de symptômes du coronavirus plus de quatre semaines après leur infection, selon une étude publiée ce mercredi par l’Office national des statistiques (ONS).

D’après cette étude de l’ONS, pour 376.000 de ces personnes, les symptômes persistent même plus de deux ans après. Les symptômes persistants, surtout fatigue, essoufflement, toux et douleurs musculaires, ont affecté dans leurs activités quotidiennes 1,4 million de personnes (71 %) et « fortement limité » celle de 398.000 contaminés (20 %).

Une étude basée sur des déclarations

Les personnes âgées de 35 à 69 ans, les femmes, les personnes vivant dans des zones moins favorisées ou travaillant dans les soins de santé ou l’éducation sont plus nombreuses à avoir fait état de « Covid long ». Ces chiffres se basent sur les déclarations recueillies auprès d’un échantillon représentatif de personnes de plus de 2 ans vivant dans des ménages privés et sondées durant les quatre semaines s’achevant le 1er mai, et non sur un diagnostic médical.

Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus touchés en Europe par la pandémie avec près de 180.000 morts. Il a levé l’ensemble des restrictions anti-Covid et plus d’un million de personnes continuent d’être infectées par semaine, selon les estimations de l’ONS.