La ministre de l'Intérieur britannique va démissionner

GRANDE-BRETAGNE Elle aurait été «blessée» par la polémique sur ses notes de frais...

MD (Avec agence)

— 

La ministre britannique de l'Intérieur Jacqui Smith a fait part de sa satisfaction juste après la décision de justice. "Je suis satisfaite que le tribunal ait décidé que la liberté conditionnelle de M. Qatada soit révoquée", a-t-elle déclaré.
La ministre britannique de l'Intérieur Jacqui Smith a fait part de sa satisfaction juste après la décision de justice. "Je suis satisfaite que le tribunal ait décidé que la liberté conditionnelle de M. Qatada soit révoquée", a-t-elle déclaré. — Shaun Curry AFP/Archives

Elle n'a pas résisté à la pression. Jacqui Smith, ministre de l'Intérieur, va démissionner à l'occasion du remaniement du gouvernement du Premier ministre Gordon Brown. Une réorganisation de plus en plus inévitable après la déroute annoncée aux élections européennes et locales de jeudi, selon les médias. La ministre de l'Intérieur avait fait état il y a deux mois à Gordon Brown de son intention de quitter son poste de ministre au prochain remaniement, a indiqué à l'agence Press Association une source dans l'entourage de la ministre.
 
10 livres pour des locations de films pornographiques
 
Selon cette source, elle se serait déclarée «blessée» par les récentes révélations sur ses notes de frais de membre de la chambre des Communes qui éclaboussent l'ensemble des parlementaires britanniques. Elle avait notamment été contrainte à rembourser les 10 livres (11,5 euros) qu'elle s'était fait rembourser pour deux films pornographiques loués par son mari.
 
Un large remaniement du gouvernement travailliste est largement attendu après la déroute du Labour annoncée par les sondages aux élections européennes et locales qui auront lieu jeudi au Royaume-Uni.
 
Remaniement ministériel vendredi
 
Selon les médias, le ministre des Finances Alistair Darling devrait également être partant, après avoir lui aussi été éclaboussé par le scandale des notes de frais. Le grand favori pour le remplacer est le ministre de l'Enfance Ed Balls, un fidèle allié de Brown. Le ministre du Commerce Peter Mandelson, allié de l'ex-chef de gouvernement Tony Blair, pourrait quant à lui être promu aux Affaires étrangères en remplacement de David Milliband.
 
Le remaniement ministériel devrait avoir lieu dès vendredi, après les résultats des élections locales ou en début de semaine prochaine, après l'annonce dimanche des résultats du scrutin européen. Gordon Brown a répété ces derniers jours son intention de se maintenir à Downing Street, en dépit des mauvais scores électoraux annoncés et des dissensions au sein du Labour.
 
Selon le dernier sondage en date, réalisé par l'institut Ipsos Mori et publié lundi, le Labour a chuté de 10 points en un mois dans les intentions de vote. Avec une cote de 18% seulement, il se situe à 22 points derrière l'opposition conservatrice (40%) et exactement au même niveau que les libéraux-démocrates.