Guerre en Ukraine : Moscou intensifie son offensive dans l’Est, l’étau se resserre sur Severodonetsk

Recap' Ce vendredi 27 mai, « 20 Minutes » fait le point pour vous comme tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Une habitante de Lyman après l'attaque.
Une habitante de Lyman après l'attaque. — Leo Correa/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Après le prise de Lyman à l’est de l’Ukraine ce vendredi 27 mai, nul doute que Vladimir Poutine a cette région dans le viseur.

Vous avez raté les derniers événements liés à la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? ​La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Les séparatistes prorusses de Donetsk ont affirmé ce vendredi avoir conquis la localité de Lyman, dans l’est de l’Ukraine, un important nœud ferroviaire qui ouvre la route vers les grandes villes de Sloviansk et Kramatorsk.

Sur son compte Telegram, l’Etat-major de la défense territoriale séparatiste de Donetsk a indiqué avoir « pris le contrôle complet » de Lyman avec le soutien des forces armées russes.

La phrase

« Vladimir Poutine a souligné que les tentatives de rendre la Russie responsable des difficultés de livraison des produits agricoles sur les marchés mondiaux étaient sans fondement. »

Voici la réponse du Kremlin, alors que Moscou est accusé par la communauté internationale d’être responsable des problèmes mondiaux de livraisons de céréales en raison de son offensive en Ukraine.

Le chiffre

3 millions. C’est le nombre de réfugiés ukrainiens qui ont quitté les pays frontaliers de l’Ukraine, où ils avaient afflué après l’invasion russe, pour se déplacer vers d’autres pays européens non voisins, a indiqué ce vendredi le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) de l’ ONU.

Au total, 6.659.220 Ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion russe le 24 février, selon les chiffres du HCR. Parmi eux, plus de 3,5 millions se sont dirigés vers l’ouest, en Pologne.

La tendance du jour

La prise de Lyman ouvrirait aux forces russes la route vers les centres régionaux de Sloviansk, puis Kramatorsk, tout en leur permettant de s’approcher d’un encerclement total de l’agglomération formée par les villes de Severodonetsk et Lyssytchansk, deux autres importantes villes ukrainiennes situées plus à l’est. Plus aucun doute sur le fait que les forces russes intensifient leur offensive dans le Donbass et resserrent l’étau autour de cette région de l’Ukraine.