Guerre en Ukraine : Annexion en marche pour la Russie et destruction bien en place pour l’Ukraine

Recap' Ce mercredi 25 mai, « 20 Minutes » fait le point pour vous comme tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Vladimir Poutine
Vladimir Poutine — Alexey DANICHEV / SPUTNIK / AFP
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi 25 mai, le plan d'anexion des oblasts ukrainiens de Vladimir Poutine semble s'installer peu à peu.

Vous avez raté les derniers événements liés à la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? ​La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Le Parlement russe a aboli ce mercredi la limite d’âge pour s’engager dans l’armée, en pleine offensive des forces russes en Ukraine. « L’adoption de cette proposition de loi permettra d’attirer dans l’armée des experts de spécialités recherchées », a souligné un des auteurs du texte, le député Andreï Kartapolov, cité sur le site de la Douma, la chambre basse.

Jusqu’à présent, seuls les citoyens âgés de 18 à 40 ans étaient autorisés à conclure un premier contrat avec l’armée. Pour les citoyens étrangers, la fenêtre était de 18 à 30 ans. Désormais, il sera possible à toute personne volontaire n’ayant pas atteint l’âge légal de la retraite, fixé actuellement à 61,5 ans pour les hommes, de s’engager dans l’armée.

En parallèle, Moscou va permettre aux habitants des régions de Zaporijjia et de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, de demander un passeport russe via « une procédure simplifiée », selon un décret présidentiel publié mercredi. La région de Kherson  a été entièrement conquise par l’armée russe depuis son offensive lancée le 24 février, tandis que celle de Zaporijjia est en partie contrôlée par la Russie.

La phrase

« Nous n’avons pas été naïfs, nous avons été cupides. Notre industrie s’est beaucoup construite autour de l’énergie russe avant tout car elle n’était pas chère. »

En confiant en grande partie leur approvisionnement énergétique à la Russie, les Européens  se sont montrés « cupides » et non « naïfs », a estimé ce mardi la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager dans un entretien à plusieurs journaux européens.

Le chiffre

Entre « 90 et 100 milliards de dollars ». C’est le montant des dégâts sur les infrastructures ukrainiennes, selon le ministre des Infrastructures d’Ukraine, Oleksandr Kubrakov. « Si on devait parler des transports, plus de 300 ponts ont été détruits depuis le début de la guerre, parmi eux 50 ponts de chemin de fer. 6.000 lignes de chemin de fer ont été détruits d’une manière ou d’une autre et près de 20 gares ou stations ont été détruites (…) plus de 20.000 km² de routes ont été endommagées », a-t-il détaillé au micro de BFMTV ce matin.

La tendance du jour

En route vers une annexion ? Avec l’abolition de la limite d’âge pour intégrer l’armée et la simplification des demandes de passeport, tout porte à croire que Vladimir Poutine  s’en reproche.



Justement, d’après le journaliste de Politico Christopher Miller, « il semble que Poutine ait l’intention d’annexer de facto des parties des oblasts ukrainiens de Kherson et de Zaporijia occupés par les forces russes en simplifiant la procédure d’obtention de la citoyenneté russe, un processus connu sous le nom de "passeportisation" ».