Guerre en Ukraine : L’armée russe entend « tout détruire dans le Donbass », affirme Volodymyr Zelensky

CONFLIT L’armée russe tente coûte que coûte de resserrer son étau sur la région de Lougansk, dans le Donbass (est), où elle a intensifié son offensive dans l’objectif de « tout détruire », selon le président ukrainien

20 Minutes avec AFP
— 
La ville de Severodonetsk est bombardée jour et nuit par l'armée russe.
La ville de Severodonetsk est bombardée jour et nuit par l'armée russe. — Yasuyoshi CHIBA / AFP

« Dans la région de Lougansk, les Russes avancent dans toutes les directions à la fois », a affirmé mercredi le gouverneur régional Serguiï Gaïdaï, sur Telegram. « La situation dans le Donbass est extrêmement difficile », a reconnu de son côté mardi soir le président Zelensky. « Toutes les forces que l'armée russe a encore ont été jetées là pour l'offensive » car ils « veulent tout détruire », a-t-il affirmé.

Moscou a décidé d'intensifier son offensive dans le Donbass, formé des régions de Lougansk et de Donetsk, que les Ukrainiens peinent à défendre, après avoir éloigné les forces russes des deux plus grandes villes du pays, Kiev et Kharkiv (nord-est). C'est notamment pour défendre le Donbass, partiellement contrôlé depuis 2014 par des séparatistes prorusses, d'un prétendu « génocide », que le président russe Vladimir Poutine a déclenché le 24 février l'invasion de l'Ukraine.

« NOUS gagnerons »

« Nous continuerons l'opération militaire spéciale jusqu'à la réalisation de tous les objectifs », a insisté mardi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. Il a également souligné que Moscou s'apprête à mener une longue offensive en Ukraine. Le gouverneur régional du Donbass a fait état de « bombardements de plus en plus intenses » et affirmé que « l'armée russe a pour objectif de détruire complètement Severodonetsk », ville stratégique au nord-ouest de Lougansk.

«Nous sommes un avant-poste qui retient l'assaut et qui le fera. Malgré la supériorité de l'armée ennemie, NOUS gagnerons, car nous nous battons pour notre terre », a lancé Serguiï Gaïdaï, comparant la situation dans la région de Lougansk à celle de province de Marioupol.

Accentuant leur pression sur la Russie, les États-Unis ont eux décidé de mettre fin, à partir de mercredi, à une exemption permettant à Moscou de payer ses dettes en dollars, a annoncé mardi le Trésor américain. Cette décision pourrait précipiter la Russie, qui a une douzaine de paiements à honorer d'ici la fin de l'année, dans le défaut de paiement.