Taïwan : Après les déclarations de Joe Biden, Pékin juge que Washington « joue avec le feu »

DIPLOMATIE Les Etats-Unis ont rappelé qu’il défendrait le petit État insulaire en cas d’invasion de la Chine

M.F avec AFP
— 
Taïwan le 30 avril 2022.
Taïwan le 30 avril 2022. — Chiang Ying-ying/AP/SIPA

Les États-Unis « jouent avec le feu », a mis en garde Pékin lundi, réagissant aux déclarations du président américain plus tôt dans la journée. En visite à Tokyo, Joe Biden avait averti que les Etats-Unis défendraient Taïwan en cas d’invasion de l’île par la Chine qui, selon lui, « flirte avec le danger » en multipliant des manœuvres militaires.

Les États-Unis « utilisent la « carte de Taïwan » pour contenir la Chine et s’y brûleront eux-mêmes », a déclaré Zhu Fenglian, le porte-parole du bureau des affaires taïwanaises du Conseil d’État, souvent décrit comme le gouvernement chinois. « Nous demandons instamment aux Etats-Unis (…) d’éviter d’envoyer de mauvais signaux aux forces indépendantistes » de Taïwan, a également déclaré Wang Wenbin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

« Nous étions d’accord avec la politique d’une seule Chine, nous l’avons signée (…) mais l’idée que (Taïwan) puisse être prise par la force n’est tout simplement pas appropriée », avait précisé le président américain. « Notre politique n’a pas changé », a de son côté rétorqué lundi le ministre américain de la Défense Lloyd Austin.