Covid-19 : Le montant colossal de la fraude aux aides au Royaume-Uni

DETOURNEMENT Au Royaume-Uni, les autorités découvrent peu à peu l’ampleur des fraudes liées aux dispositifs d’aide pendant la pandémie

20 Minutes avec agence
— 
La City à Londres durant la crise sanitaire du coronavirus (illustration).
La City à Londres durant la crise sanitaire du coronavirus (illustration). — Tolga Akmen / AFP

Le ministère de l’Economie britannique estime le montant total des fraudes liées aux prêts garantis par l’Etat pendant la pandémie à 4,9 milliards de livres, soit environ 5,8 milliards d’euros.

Ces derniers temps, les affaires se multiplient outre-Manche : entre des chefs d’entreprise qui ont utilisé cet argent pour se verser un salaire, ceux qui en ont profité pour rénover leur maison ou encore d’autres qui ont décidé de jouer à des jeux d’argent, rapporte Les Echos.

« L’évaluation complète de la fraude prendra du temps »

Jusqu’à présent, 159 dirigeants d’entreprises ont été interdits d’exercer en raison de fraudes. Toutefois, la commission des comptes publics du parlement a rappelé dans un rapport publié mi-mai que l’ampleur du phénomène pourrait être bien plus importante encore.

« L’évaluation complète de la fraude prendra encore du temps, car les estimations évoluent en fonction des paiements effectués », a déclaré cette commission.

47 milliards de livres entre avril 2020 et mars 2021

La facilité d’octroi de ces prêts garantis par l'Etat expliquerait en grande partie l’ampleur des fraudes. Les entreprises certifiaient en effet elles-mêmes les informations de leur dossier avant de se voir accorder une aide dans les 48 heures.

Ce dispositif aura finalement coûté 47 milliards de livres, contre 26 milliards initialement prévus par le gouvernement, sur une période allant d’avril 2020 à mars 2021.