Guerre en Ukraine : Premier soldat jugé pour crime de guerre et explusions de diplomates en série

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

M.F
— 
Le soldat russe Vadim Shishimarin à l'ouverture de son procès pour crime de guerre, à Kiev le 18 mai 2022.
Le soldat russe Vadim Shishimarin à l'ouverture de son procès pour crime de guerre, à Kiev le 18 mai 2022. — Genya SAVILOV / AFP
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi 18 mai, l’Ukraine a jugé son premier soldat russe pour crime de guerre, tandis que la Russie a procédé à une expulsion massive de diplomates européens.

Vous avez raté les derniers événements sur le conflit en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Pour la première fois depuis le début du conflit, un tribunal à Kiev jugeait ce mercredi un soldat russe accusé de crime de guerre. Crâne rasé et vêtu d’un sweat-shirt à capuche, Vadim Chichimarine, 21 ans, comparaissait enfermé dans un box vitré. Les faits remontent au 28 février dernier. Le jeune homme qui commande une petite unité au sein d’une division de chars, vole avec quatre autres militaires russes une voiture. Alors qu’ils roulent près du village de Choupakhivka, dans la région de Soumy, ils croisent la route d’un homme de 62 ans, qui pousse son vélo tout en téléphonant.

« L’un des militaires a dit à l’accusé de tuer le civil afin qu’il ne les dénonce pas », selon les services de la procureure générale. Vadim Chichimarine a alors tiré avec une kalachnikov depuis la fenêtre du véhicule et « l’homme est mort sur le coup, à quelques dizaines de mètres de son domicile », ont-ils ajouté. Après la lecture de l’acte d’accusation par le procureur, il a reconnu les faits « dans leur intégralité ». Il encourt la prison à perpétuité.

La phrase

C’est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité. »

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, a reçu les demandes d’adhésion à l’Otan de la Finlande et de la Suède. « Nous espérons conclure rapidement » le processus, a-t-il ajouté.

Le chiffre

9 milliards d’euros. C’est le montant de la « nouvelle assistance macrofinancière exceptionnelle » proposée par la Commission européenne sous forme de prêts à l’Ukraine. Il s’agit d’une aide exceptionnelle que l’UE fournit à des pays voisins confrontés à de graves problèmes de balance des paiements, en complément d’une aide du Fonds monétaire international (FMI). Cette aide doit faire l’objet d’une approbation par le Parlement européen et les Etats membres. Elle est soumise à des conditions, notamment le respect des droits humains et un fonctionnement démocratique.

L’image



La tendance du jour

La Russie a procédé à des expulsions de diplomates à la pelle ce mercredi. Le grand bal a commencé par la France. Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué que « 34 collaborateurs des établissements diplomatiques français en Russie ont été déclarés « persona non grata » » en Russie et devait quitter le pays sous deux semaines. Une heure plus tard, La Russie annonce l’expulsion de 24 diplomates italiens et de 27 diplomates espagnols.

Des décisions immédiatement condamnées par les pays sanctionnés. En Italie, Mario Draghi a dénoncé un « acte hostile » de Moscou et Paris a dénoncé une décision ne reposant sur « aucun fondement légitime ». L’Espagne a quant à elle « rejeté » ces expulsions. Concernant la France, la décision russe est une réponse à celle de la France d’avoir expulsé en avril dernier plusieurs dizaines d’agents russes soupçonnés d’espionnage.