Guerre en Ukraine : Kiev célèbre sa victoire à l’Eurovision, la Finlande et la Suède candidatent à l’Otan

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

M.F
— 
Le groupe ukrainien Kalush Orchestra remporte l'Eurovision
Le groupe ukrainien Kalush Orchestra remporte l'Eurovision — Luca Bruno/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce dimanche, Kiev et ses partenaires occidentaux ont célébré la victoire de l’Ukraine à l’Eurovision, tandis que la Finlande et la Suède ont fait leurs premiers pas vers une candidature officielle pour entrer dans l’Otan.

Vous avez raté les derniers événements liés à la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? ​La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté la grande finale de l’Eurovision 2022 ce samedi. Une victoire saluée par une grande majorité des représentants européens, révélant la symbolique très forte de cette première place. Pour Boris Johnson, le Premier ministre britannique, une telle unanimité est l’expression du « soutien indéfectible » de l’Europe envers l’Ukraine. « Ce soir, votre chanson a gagné nos cœurs. Nous fêtons votre victoire dans le monde entier », a quant à elle réagi la présidente de la Commission européenne, Ursulla von der Leyen.

Côté ukrainien aussi, la nouvelle a été accueillie avec joie. D’abord par le groupe dont le leader a assuré que « cette victoire est très importante pour l’Ukraine, surtout cette année ». Par le président ukrainien ensuite. « Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe », a-t-il écrit sur Facebook, avant d’affirmer que l’Eurovision 2023 serait organisée à Marioupol. Et enfin par la population, pour qui le soutien du peuple européen « est très important dans le contexte actuel », a souligné une habitante de Kiev.

La phrase

Les pays de l’Otan soutiendront l’Ukraine militairement aussi longtemps que nécessaire »

« Nous sommes d’accord pour ne pas relâcher nos efforts nationaux, en particulier en matière d’assistance militaire, et que nous ne le ferons pas tant que l’Ukraine aura besoin de cette assistance pour assurer l’autodéfense de son pays », a assuré la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock.

Le chiffre

Un tiers. « La Russie a maintenant probablement subi des pertes d’un tiers de la force de combat terrestre qu’elle a engagée en février », ont indiqué les services de renseignement militaires britanniques. Estimant que l’offensive russe dans la région du Donbass avait « perdu de son élan », ces derniers ont prédit qu’elle allait s’enliser dans sa tentative de conquête de l’est du pays face à la forte résistance ukrainienne.

La tendance du jour

La Finlande et la Suède sont en train de franchir le pas d’une candidature à l’Otan. Le chef de l’Etat finlandais et un conseil gouvernemental ont validé la candidature de la Finlande à cette alliance militaire. Il ne reste plus qu’au Parlement finlandais à examiner le projet d’adhésion lundi et voter. La Suède lui a emboîté le pas ce dimanche. Le parti social-démocrate au pouvoir dans le pays a donné son feu vert pour une demande d’adhésion à l’Otan.

La décision des deux pays nordiques a été saluée par une grande partie des représentants occidentaux. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a assuré que les Etats-Unis soutiendraient « fortement » cette adhésion, tandis que le secrétaire général de l’Alliance atlantique Jens Stoltenberg a assuré qu’il s’agirait d’un « moment historique » qui « renforcerait notre sécurité commune ». Il a également assuré que l’Otan était prête à renforcer les « garanties de sécurité » de la Finlande et la Suède.

Bien que la Turquie se soit montrée réticente à ces adhésions, reprochant aux deux pays d’avoir pardonné trop facilement au Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, Jens Stoltenberg a promis qu’un compromis serait trouvé. A 18h30 ce dimanche, la Russie n’avait pas encore réagi à ces annonces, mais les avait déjà qualifiées « d’erreur » par le passé.