Guerre en Ukraine EN DIRECT : Le parti au pouvoir en Suède approuve une candidature à l'Otan…

LIVE Suivez avec nous toutes les informations de ce dimanche 15 mai liées au conflit en cours en Ukraine

X.M., O.G. et M.F
— 
Le drapeau suédois
Le drapeau suédois — Alexander Demianchuk/TASS/Sipa U/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Les forces russes tentent toujours de progresser dans le Donbass, région stratégique de l’Est, et dont Moscou a fait son objectif principal depuis le retrait de ses troupes des environs de Kiev fin mars.
  • L’Ukraine a remporté la finale de l’Eurovision samedi soir en Italie avec le triomphe du groupe Kalush Orchestra.
  • Hors d’Ukraine, la candidature imminente de la Finlande à l’Otan, qui sera officialisée dimanche, – et sans doute aussi de la Suède – est le principal point de tension avec Moscou.

A VOIR

A LIRE

 

21h : Ce live est désormais terminé

Merci de l'avoir suivi. Il reprend dès lundi matin. Le récapitulatif de la journée est à lire ici. 

19 heures : Une candidature avec la Finlande est le « mieux pour la Suède », selon la Première ministre

La sociale-démocrate Magdalena Andersson se rendra lundi au Parlement « pour s’assurer d’un large soutien parlementaire pour une candidature à l’Otan » et « ensuite nous pourrons prendre une décision du gouvernement », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

17h49 : La Roumanie dénonce une erreur dans les votes de l’Eurovision

Visiblement, les 12 points que le pays avait accordés à la Moldavie ont été attribués à l’Ukraine. Éclairage sur cette possible manipulation des votes (qui ne remet pas en cause la victoire de l’Ukraine).

 

17h33 : Premier pas de la Suède vers une candidature à l’Otan

Le parti social-démocrate au pouvoir en Suède a donné son feu vert pour demander à adhérer à l’Otan.

16h48 : Le drapeau ukrainien sur le toit du monde

L’alpiniste ukrainienne Antonina Samoilova a grimpé le sommet le plus haut de la planète, le mont Everest, pour y brandir le drapeau de son pays.



 

15h55 : Combien de morts ukrainiens et russes dans ce conflit ?

Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit. Rien qu'à Marioupol, les autorités ukrainiennes ont parlé il y a plusieurs semaines de 20.000 morts. Et les enquêteurs ukrainiens affirment avoir identifié «plus de 8.000 cas» présumés de crimes de guerre.

Sur le plan militaire, le ministère ukrainien de la Défense évalue les pertes russes à plus de 26.000 hommes, 199 avions et près de 1.200 chars depuis le début de l'invasion le 24 février. Le Kremlin a admis des «pertes importantes». Des sources occidentales évoquent jusqu'à 12.000 soldats russes tués.

Le président Volodymyr Zelensky a déclaré qu'environ 2.500 à 3.000 soldats ukrainiens avaient été tués et quelque 10.000 blessés.

Aucune statistique indépendante n'est disponible.

15h43 : Antony Blinken se dit « confiant dans un consensus » en vue de l’adhésion de la Finlande et de la Suède
15h40 : Best of des dessins de la victoire de l’Ukraine à l’Eurovision






15h35 : Les Etats-Unis « soutiennent fortement » les adhésions de la Finlande et de la Suède, assure Antony Blinken
15h26 : PAUSE boule de poil

On apprend qu'un chien de la Garde russe a fait défection et est parti dans l'autre camp avec la Garde nationale ukrainienne dans la région de Mykolaïv. 



 

15h20 : La Turquie n’a pas l’intention de « bloquer » l’adhésion de la Finlande et de la Suède

Stoltenberg s’est dit « confiant dans le fait que nous serons en mesure de trouver un terrain d’entente, un consensus sur la manière d’avancer sur les questions d’appartenance » à l’Alliance.

15h12 : L’Otan prête à renforcer les « garanties de sécurité » de la Finlande et la Suède

Avant même leur adhésion. « La Finlande et la Suède sont préoccupées par la période intérimaire (…) nous allons essayer d’accélérer ce processus », a déclaré Jens Stoltenberg

15h10 : Stoltenberg « confiant » pour trouver un compromis avec la Turquie, sur l’adhésion de la Finlande
15 heures : Les pays de l’Otan soutiendront l’Ukraine militairement « aussi longtemps que nécessaire »

« Nous sommes d’accord pour ne pas relâcher nos efforts nationaux, en particulier en matière d’assistance militaire, et que nous ne le ferons pas tant que l’Ukraine aura besoin de cette assistance pour assurer l’autodéfense de son pays », a assuré la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock.

14h54 : L’Ukraine « peut gagner » la guerre, affirme Stoltenberg

« Son offensive majeure dans le Donbass est au point mort, la Russie n’atteint pas ses objectifs stratégiques », a jugé le secrétaire général de l’Otan.

14h52 : La candidature de la Finlande et de la Suède à l’Otan est la preuve qu’une agression « ne paie pas », lance Jens Stoltenberg

L’adhésion des deux pays nordiques « serait un moment historique » et « renforcerait notre sécurité commune, démontrerait que la porte de l’Otan est ouverte et qu’une agression ne paie pas », a assuré le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

14h08 : Une réunion jeudi du conseil de sécurité de l’ONU sur les pénuries alimentaires provoquées par l’invasion russe de l’Ukraine

A Berlin pour la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Otan, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a rencontré le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kouleba et a discuté de la dernière assistance américaine en matière de sécurité, a indiqué le département d’Etat.

Antony Blinken « a souligné l’engagement durable des Etats-Unis envers la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine face à la guerre non provoquée de la Russie », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Ned Price.

Antony Blinken, qui dirigera jeudi une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur les pénuries alimentaires provoquées par l’invasion russe de l’Ukraine, s’est également entretenu avec Dmytro Kouleba de « la recherche d’une solution pour exporter les céréales ukrainiennes vers les marchés internationaux », a ajouté Ned Price.

14h06 : De grosses pertes russes dans l'est de l'Ukraine, selon les services de renseignement militaire britanniques

De leur côté, les services de renseignement militaires britanniques ont affirmé dimanche que la Russie avait subi d'énormes pertes. Prédisant qu'elle allait s'enliser dans sa tentative de conquête de l'est du pays face à la forte résistance ukrainienne, les renseignements britanniques ont estimé que l'offensive russe dans la région du Donbass, dans l'est de l'Ukraine, a «perdu de son élan».

Les troupes de Moscou n'ont pas réussi à réaliser des gains territoriaux substantiels, mettant leur plan de bataille «considérablement en retard», selon ces sources. «La Russie a maintenant probablement subi des pertes d'un tiers de la force de combat terrestre qu'elle a engagée en février», ont-elles ajouté. «Dans les conditions actuelles, il est peu probable que la Russie accélère considérablement son rythme de progression au cours des 30 prochains jours».

14h03 : Des missiles ont visé deux points de commandement ukrainiens et quatre dépôts d'armes, selon le ministère russe de la Défense

La pression russe reste forte dimanche dans l'est de l'Ukraine. Des missiles russes de «haute précision» ont visé dans la nuit deux points de commandement ukrainiens et quatre dépôts de munitions d'artillerie près de Zaporijjia, Paraskovievka, Konstantinovka et Novomikhaïlovka dans la République populaire de Donetsk, selon le ministère russe de la Défense dimanche.

L'aviation russe a détruit deux lance-missiles des systèmes S-300 et un système radar dans la région de Soumy. Les systèmes de défense anti-aérienne russes ont détruit eux 15 drones ukrainiens dans les régions de Donetsk et de Lougansk, a-t-il ajouté.

13h42 : La victoire à l’Eurovision, « petit rayon de bonheur », dans un ciel toujours gris pour les habitants de Kiev

Cette victoire « est un petit rayon de bonheur », affirme à l’AFP Iryna Vorobey, une entrepreneuse de 35 ans. Le soutien du public européen a été « incroyable », « c’est très important pour nous dans le contexte actuel », relève-t-elle. « Je suis très content (…), cette victoire fait tellement de bien au moral », renchérit Andriy Nemkovych, un chef de projet âgé de 28 ans.

 

13h31 : Comment se déroule l’adhésion d’un nouveau pays dans l’Otan ?

Une fois la décision prise par un pays tiers d’adhérer, les membres de l’Otan doivent accepter à l’unanimité de l’inviter à les rejoindre.

Etape 1 : Les pourparlers d’adhésion
Deux réunions ont lieu au siège de l’organisation à Bruxelles, où le postulant doit convaincre les représentants des pays et les experts de l’Alliance de sa capacité à accepter « les obligations et engagements politiques, juridiques et militaires découlant du Traité de Washington et de l’Etude (de 1995) sur l’élargissement de l’Otan ». Les entretiens au siège de l’Otan permettent de débattre des questions juridiques, des ressources, de la sécurité, de la protection des informations classifiées et de la contribution au budget commun, basée sur la taille de l’économie du pays par rapport à celle des autres membres de l’Alliance.

Etape 2 : L’engagement
Le pays candidat doit s’engager à accomplir les réformes nécessaires et doit ensuite adresser « une lettre d’intention » au secrétaire général de l’Otan, avec « un calendrier d’exécution des réformes ».

Etape finale : la grande validation
C’est la ratification du protocole d’adhésion par chacun des Etats membres de l’Otan. Ils transmettent leur acceptation du nouveau membre au gouvernement des Etats-Unis, dépositaire du Traité de l’Atlantique Nord. Le « un pour tous, tous pour un » de l’article 5 (solidarité en cas d’agression) ne s’applique qu’une fois terminée la ratification par l’ensemble des Etats membres. Le processus a pris une année pour le 30e membre, la Macédoine du Nord.

13h26 : La Finlande prête à discuter avec la Turquie

« Je suis prêt à avoir une nouvelle discussion avec le président (turc) Erdogan sur les problèmes qu’il a soulevés », a affirmé le chef de l’Etat Sauli Niinistö, alors que la Turquie, membre de l’Alliance, a exprimé des réserves à l’intégration de la Finlande et de la Suède à l’Otan.

La Turquie reproche aux deux pays, et à Stockholm particulièrement, de faire preuve d’une trop grande mansuétude vis-à-vis du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, bien qu’il soit sur la liste de l’UE des organisations terroristes.

13h18 : A quand l’adhésion de la Finlande à l’Otan ?

Même si le chef de l’Etat et un conseil gouvernemental ont validé la candidature de la Finlande à l’Otan, le Parlement finlandais doit encore examiner lundi le projet d’adhésion. Un vote sera ensuite prévu et la candidature définitivement officialisée.

Avec le soutien acquis samedi du parti social-démocrate de la Première ministre Sanna Marin, ce dernier devrait se traduire par un score fleuve parmi les 200 parlementaires finlandais.

12h43 : Kalush Orchestra dévoile son clip réalisé dans l’Ukraine en guerre

Le groupe ukrainien a publié le clip de sa chanson avec laquelle il est arrivé vainqueur à la finale de l’Eurovision samedi. On y voit une soldat ukrainienne traverser des villes ukrainiennes en feu et en ruine, un enfant dans les bras vêtu aux couleurs du pays.



 

12h21 : La Suède va-t-elle suivre le pas de la Finlande ?

 

12h12 : La Finlande va officiellement candidater à l’Otan

« C’est un jour historique. Une nouvelle ère s’ouvre », a déclaré le président finlandais Sauli Niinistö lors d’une conférence de presse, alors que son pays a pris la décision de demander son adhésion à l’Otan.

11h49 : Henri Guaino compare la situation internationale actuelle avec l’Europe de 1914

« En étendant l’Otan à tous les anciens pays de l’Est jusqu’aux pays Baltes, en transformant l’Alliance atlantique en alliance anti-Russe, les Occidentaux ont réveillé chez les Russes le sentiment d’encerclement qui a été à l’origine de tant de guerres européennes. », déclare l’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy au Figaro​, assurant que pour lui, « nous marchons vers la guerre comme des somnambules »

11h43 : Olga, compagne soldat résistant à Azovstal, témoigne

« Il a perdu 20 kg, mais ce n’est pas ça le plus grave, lance la jeune femme en montrant aux caméras de BFM une photo de son compagnon. Le plus important c’est qu’il rentre à la maison et on prendra soin de lui. » « Je rêve de notre futur ensemble, je lui écris tous les jours, je lui écris tous les jours en espérant qu’il lise ces messages », ajoute celle qui n’a plus de nouvelle de lui depuis deux semaines maintenant.



 

11h07 : Avec des militaires français chargés d’identifier les corps des civils

Des experts français de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ont été envoyés à Kiev pour aider les autorités ukrainiennes à identifier les victimes civiles de la guerre sorties des fosses de Boutcha ou d’autres morgues. En réalisant des prélèvements ADN sur les corps des victimes et en les croisant avec des prélèvements ADN réalisés sur des Ukrainiens à la recherche d’un membre de leur famille, les gendarmes français ont assuré à Franceinfo avoir identifié plus de 200 corps, essentiellement des civils.

10h47 : Quand la victoire de l’Ukraine à l’Eurovision devient celle du peuple européen tout entier

Après la victoire du groupe Kalush Orchestra, les réactions politiques partout en Europe montrent le symbole très fort de ce résultat pour l’unité du continent. Décryptage avec notre journaliste sur place Fabien Randanne.

 

10h30 : Quel est l’avis des membres de l’Otan sur l’adhésion de la Suède et de la Finlande ?

Les POUR : « Je pense que la discussion est sur la bonne voie (…) J’espère que nous aurons une discussion finale fructueuse et un bon résultat pour montrer notre solidarité », a estimé Gordan Grlic Radman chef de la diplomatie croate. « Je suis convaincu que les alliés que nous sommes verront d’un œil constructif et positif leur adhésion à cette alliance », a cependant déclaré le secrétaire général délégué de l’Otan, Mircea Geoana. « L’Allemagne a tout préparé pour que le processus de ratification soit rapide », a assuré la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock.

Les CONTRE : Mais du côté de la Turquie, ça bloque. Le pays, membre de l’alliance, s’est opposé à la dernière minute à l’intégration des deux pays nordiques.

10h06 : Pour ceux qui ont loupé la performance de Kalush Orchestra à l’Eurovision




 

9h22 : Pourquoi la Turquie pourrait s’opposer à la candidature de la Finlande ?

La plupart des pays de l’Otan ont apporté leur soutien à une adhésion d’Helsinki, sauf la Turquie qui menace de bloquer.

La Finlande et la Suède ne peuvent être admises dans l’Otan qu’après un vote à l’unanimité de ses membres. Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu n’a cependant pas complètement fermé la porte et proposé d’en parler avec ses alliés et les pays concernés.

La Turquie reproche à ces deux pays d’abriter des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation considérée comme « terroriste » par Ankara (mais aussi par l’UE et les Etats-Unis), et pourrait leur demander des contreparties.

Une rencontre informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Otan a débuté samedi à Berlin, consacrée à l’Ukraine. La Suède et la Finlande vont y avoir des entretiens bilatéraux avec la Turquie pour tenter de surmonter son hostilité.

9h20 : La candidature de la Finlande dans l’Otan officialisée ce dimanche

La candidature imminente de la Finlande à l’Otan, qui sera officialisée dimanche, – et sans doute aussi de la Suède – est le principal point de tension avec Moscou.

Le président finlandais Sauli Niinistö en a officiellement informé samedi Vladimir Poutine par téléphone. « La conversation a été directe et sans détour et s’est passée sans contrariété. Eviter les tensions a été considéré comme important », a affirmé Sauli Niinistö, interlocuteur très régulier du président russe ces dernières années.

Vladimir Poutine lui a signifié que le renoncement d’Helsinki à son non-alignement militaire historique « serait une erreur, puisqu’il n’y a aucune menace à la sécurité de la Finlande », selon le Kremlin. Moscou avait menacé jeudi de riposter avec des mesures « technico-militaires », sans préciser lesquelles.

9h16 : « On se prépare à de grandes offensives à Severodonetsk » dans la région de Lougansk

Que se passe-t-il à l’est du pays ? « On se prépare à de grandes offensives à Severodonetsk, et autour de l’axe Lyssytchansk-Bakhmout », a affirmé Serguiï Gaïdaï, gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, décrivant une situation humanitaire de plus en plus critique. « La région de Lougansk est constamment sous un feu chaotique (…) il n’y a absolument ni gaz, ni eau ni électricité », a-t-il affirmé samedi soir.

Les Russes tentent notamment depuis trois semaines, sans succès, de franchir la rivière Severskyi Donets, au niveau du village de Bilogorivka. Dans ce village quasi désert, une équipe de l’AFP a vu les routes jonchées d’équipements militaires abandonnés. Il ne restait que trois coins couverts de suie d’une école bombardée il y a une semaine, une frappe que Kiev présente comme l’un des plus graves crimes commis par les forces russes depuis le début de leur invasion de l’Ukraine, avec 60 civils tués.

8h47 : L’Otan se réjouit de la victoire de l’Ukraine à l’Eurovision

La victoire de l’Ukraine au concours Eurovision de la chanson montre « l’immense soutien public » dont bénéficie le pays attaqué par la Russie, a jugé dimanche le secrétaire général délégué de l’Otan, Mircea Geoana.

« Nous avons vu hier (samedi) l’immense soutien du public dans toute l’Europe (…) Bien sûr, la chanson était magnifique, elle est magnifique », a-t-il souligné avant la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance atlantique à Berlin, ajoutant que les Russes avaient « lancé la guerre la plus brutale et la plus cynique depuis la Seconde Guerre mondiale ».

8h32 : Zelensky promet d’organiser « un jour » l’Eurovision à Marioupol

La victoire de son pays à l’Eurovision a galvanisé le président ukrainien. « Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe », a réagi Volodymyr Zelensky, après le triomphe de Kalush Orchestra. Plusieurs dirigeants européens lui ont emboîté le pas, saluant ce succès hautement symbolique. Cette victoire est le « reflet évident non seulement de votre talent mais aussi du soutien indéfectible de l’Europe aux côtés de l’Ukraine », a ainsi déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a souhaité quant à lui que l’édition 2023 de l’Eurovision se tienne « à Kiev dans une Ukraine libre et unie ».

Zelensky veut par contre un lieu encore plus symbolique que la capitale. Il a ainsi promis d’organiser « un jour » l’Eurovision dans une Marioupol « libre, pacifique et reconstruite ». 

 

8h27 : Victoire de Kalush Orchestra à l’Eurovision

Samedi soir en Italie, le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté l’Eurovision. Pour revivre cette victoire, rien de plus simple, il suffit de vous replonger dans notre live :

 

8h25 : Le G7 uni contre la Russie

Les chefs de la diplomatie du G7 (Allemagne, France, Italie, Canada, Etats-Unis, Japon et Royaume-Uni), réunis à Wangels en Allemagne, ont indiqué samedi qu’ils ne reconnaîtraient « jamais » les frontières que la Russie veut imposer à l’Ukraine. Ils ont également appelé de nouveau la Biélorussie à « cesser de faciliter l’intervention de la Russie ».

Bonjour et bienvenue à tous dans ce live.

En remportant l’Eurovision samedi, l’Ukraine a obtenu une victoire symbolique dans ce concours, très populaire en Europe, et dont la Russie était exclue. « Notre courage impressionne le monde, notre musique conquiert l’Europe », a réagi Volodymyr Zelensky. Sur le terrain, la pression russe reste forte dans l’est de l’Ukraine, de l’aveu même de Kiev, convaincu toutefois de l’emporter après des revers de Moscou sur le champ de bataille. La situation semble aussi avoir basculé autour de Kharkiv, deuxième ville du pays. Les Russes ont dû se retirer de plusieurs localités au nord-est de la ville, selon l’état-major ukrainien.