Guerre en Ukraine : Pour Zelensky, Macron tente de dialoguer avec Poutine « en vain »

SCUD « Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain », a regretté Volodymyr Zelensky

20 Minutes avec AFP
— 
Le président français Emmanuel Macron, le 13 mai 2022.
Le président français Emmanuel Macron, le 13 mai 2022. — Michel Euler/AP/SIPA

Volodymyr Zelensky voit d’un mauvais œil les communications entre Moscou et Paris. D’après le président ukrainien, Emmanuel Macron essaie « en vain » de dialoguer avec son homologue russe Vladimir Poutine. Le chef d’Etat ukrainien a d’ailleurs jugé qu’il n’était « pas correct » que le président français soit prêt, selon lui, à « faire des concessions diplomatiques » à la Russie.

« Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain », a regretté Volodymyr Zelensky jeudi soir sur la chaîne de télévision italienne RAI 1, selon des images diffusées vendredi sur sa chaîne Telegram. « Je sais qu’il voulait obtenir des résultats dans la médiation entre la Russie et l’Ukraine, mais il n’en pas a eu », a-t-il asséné.

Permettre à Poutine de « sauver la face »

« Jusqu’à ce que la Russie elle-même veuille et comprenne qu’elle a besoin [de la fin de la guerre], elle ne cherchera aucune issue », a ajouté le président ukrainien. Emmanuel Macron avait affirmé lundi que, pour mettre fin à la guerre menée en Ukraine par l’armée russe, la paix devra se construire sans « humilier » la Russie.

Pour Volodymyr Zelensky toutefois, « Macron n’a pas besoin de faire des concessions diplomatiques [à la Russie] maintenant ». Il a jugé cette démarche « pas très correcte » pour, à ses yeux, permettre à Vladimir Poutine de « sauver la face », au moment où les Russes tentent toujours de prendre le contrôle du sud et de l’est de l’Ukraine.

Le temps de la discussion « est terminé »

Le président ukrainien a par ailleurs estimé que « le temps de se mettre autour d’une table avec la Russie est terminé ». « Ce n’est plus possible », a-t-il lâché. « Le président de la République n’a jamais rien discuté avec Vladimir Poutine sans l’accord du président Zelensky. Il a toujours dit que c’était aux Ukrainiens de décider des termes de leur négociation avec les Russes », s’est défendu de son côté l’Elysée vendredi.

Après plusieurs sessions de pourparlers entre Kiev et Moscou au mois de mars, les discussions sont depuis à l’arrêt, les positions des deux parties étant trop éloignées. « Aujourd’hui, le dialogue [avec Moscou] doit être pragmatique », a-t-il ajouté. Volodymyr Zelensky a toutefois une nouvelle fois répété son envie de rencontrer Vladimir Poutine, « mais seulement avec lui, sans aucun médiateur ». « Et avec une approche de dialogue, pas [en lançant] des ultimatums », a-t-il précisé.