Italie : Des centaines de femmes dénoncent des agressions sexistes lors d'un rassemblement militaire

DENONCIATION Le collectif féministe italien « Non Una di Meno » a rassemblé plus de 500 signalements

D.R.
— 
Les chasseurs alpins italiens portent un chapeau à plume noire.
Les chasseurs alpins italiens portent un chapeau à plume noire. — Mimmo Lamacchia / IPA/SIPA

Chaque année, les troupes alpines italiennes se rassemblent dans une ville du pays. Toutefois, la 93e édition, qui s’est achevée dimanche à Rimini, à l’est de Florence, a été émaillée d’accusations d’agressions sexistes. Mardi, une femme s’est présentée à la caserne des carabiniers de Rimini afin de porter plainte contre X pour des comportements sexistes. Elle affirme que trois alpini l’ont « entourée » et « insultée avec des phrases à forte connotation sexuelle ».

Plus de 500 signalements

Gestes déplacés, insultes sexistes, agressions sexuelles… L’évènement qui rassemblait 80.000 alpini et des dizaines de milliers de visiteurs a été suivi par une litanie de témoignages de femmes, dénonçant des agressions sexistes. Le collectif féministe « Non Una di Meno » a rassemblé plus de 500 signalements.

« Ce harcèlement qui se répète à chaque rassemblement ne peut être ignoré comme par le passé », estime l’association féministe qui travaille à collecter ces témoignages et encourage les femmes à porter plainte. Les alpini sont très respectés en Italie et les dénonciations provoquent une levée de boucliers.

« Ni queue ni tête »

Pour Carlo Bionaz, président d’une section d’alpini interrogé par France 3, « ces histoires n’ont ni queue ni tête ». « Bien sûr que les valeurs de ceux qui ont commis ces actes ne sont pas les nôtres. Mais ils ont été largement amplifiés par les réseaux sociaux. Je note d’ailleurs que sur 150 dénonciations en ligne, une seule a fait l’objet d’une plainte pour l’instant », tance-t-il auprès de nos confrères.

« Il est clair que le problème n’est pas la réunion en tant que telle, mais le fait que quelque chose de grave et de nuisible à la dignité des femmes s’est produit pendant la réunion », a réagi la ministre de l’Egalité des chances Elena Bonetti, d’après le journal italien La Repubblica. Reste que l’évènement pourrait entacher l’image de héros nationaux que représentent les chasseurs alpins, une formation dévouée à la communauté nationale depuis 1872.