Guerre en Ukraine : Nucléaire, loi martiale, Donbass… Les projets de Vladimir Poutine, selon le renseignement américain

PROJET La cheffe du renseignement américain, Avril Haines, était devant le Congrès ce mardi

20 Minutes avec AFP
— 
Vladimir Poutine
Vladimir Poutine — Mikhail Klimentyev/AP/SIPA

Vladimir Poutine ne compte pas s’arrêter là. C’est en tout cas ce qu’a affirmé ce mardi, Avril Haines, la cheffe du renseignement américain, devant le Congrès. Selon elle, le président russe n’a pas l’intention de limiter sa volonté d’occupation à la seule région du Donbass. Pour tout comprendre, 20 Minutes fait le point sur l’intervention de la directrice du renseignement de Joe Biden.

Vers la loi martiale ?

Le président russe compte, selon Avril Haines, sur un essoufflement du soutien occidental à l’Ukraine et se prépare à un long conflit, pour lequel il va « probablement » imposer la loi martiale en Russie. Pour rappel, la loi martiale permet, lors de circonstances particulières, d’instaurer l’état d’urgence ou l’état de siège. Soit un état juridique d’exception, au sein duquel l’armée assure le maintien de l’ordre à la place de la police ou en collaboration avec celle-ci.

Avril Haines devant le Congrés.
Avril Haines devant le Congrés. - WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Quid du nucléaire ?

En revanche, pour la cheffe du renseignement américain, Vladimir Poutine ne fera usage de l’arme nucléaire qu’en cas de « menace existentielle », a-t-elle affirmé devant le Congrés. Mi avril,  le chef de la CIA, William Burns, était plus alarmant. En effet, selon lui, les revers militaires en Ukraine pourraient inciter le président russe Vladimir Poutine à recourir à une arme nucléaire tactique ou de faible puissance dans ce pays.

Plus loin que le Donbass

Vladimir Poutine n’a pas l’intention de limiter sa volonté d’occupation à la seule région du Donbass et selon les renseignements américains, il veut porter le conflit à la Transnistrie.

« Nous estimons que le président Poutine se prépare à un conflit prolongé en Ukraine, durant lequel il a encore l'intention d'atteindre des objectifs au-delà du Donbass », a déclaré Haines au Congrès. Les services de renseignement américains estiment que l'armée russe veut « étendre le pont terrestre (dans le sud de l'Ukraine) à la Transdniestrie », a-t-elle ajouté.

Justement, les Russes « continuent de préparer des opérations offensives dans les régions de Lyman et Severodonetsk », dans le Donbass (est), a annoncé ce mardi matin l’état-major ukrainien, ajoutant que les tirs d’artillerie et les frappes aériennes se poursuivaient sur l’aciérie d’ Azovstal à Marioupol. « Des batailles très intenses se déroulaient autour de Roubijné et de Bilogorivka » dans la région de Lougansk (est), indiquait la veille le gouverneur Serguiï Gaïdaï.