Faute de personnel, Easyjet retire des sièges de certains vols

PENURIE La compagnie avait déjà dû annuler des centaines de vols début avril car une grande partie de ses employés étaient malades du Covid-19

20 Minutes avec agences
— 
Un avion de la compagnie EasyJet à Lyon.
Un avion de la compagnie EasyJet à Lyon. — XAVIER VILA/SIPA

Après avoir récemment annulé des centaines de vols, Easyjet opte pour des vols réduits. Toujours touchée par des pénuries de personnel, la compagnie à bas prix a indiqué lundi retirer six sièges de ses A319 au Royaume-Uni pour limiter ses besoins en personnel. « Cet été, nous exploiterons notre flotte d’A319 au Royaume-Uni avec un maximum de 150 passagers à bord (contre 156 en temps normal) et trois membres d’équipage » au lieu de quatre habituellement, a précisé la société dans une déclaration.

Ces adaptations concernent les 60 avions qui forment la flotte britannique d’A319 de l’entreprise, qui indique agir en conformité avec les règles de l’aviation civile au Royaume-Uni imposant un membre d’équipage en cabine pour 50 sièges. Easyjet avait dû annuler des centaines de vols début avril – sur une moyenne de 1.600 vols quotidiens – en grande partie à cause d’employés malades du Covid-19, à un moment où le secteur aérien, particulièrement frappé par les restrictions sanitaires au plus fort de l’épidémie, voit la demande rebondir.

La compagnie peine à recruter

Easyjet a aussi du mal à recruter alors que les aéroports et les compagnies aériennes au Royaume-Uni, qui avaient taillé dans leurs effectifs pendant la pandémie, cherchent désormais tous à embaucher du personnel en même temps. Les six derniers sièges sont le plus souvent réservés dans les derniers jours avant le départ et la compagnie estime que l’impact sur sa capacité pendant l’été sera limité.

La réduction du nombre de sièges sur certains avions est « un moyen efficace d’exploiter notre flotte tout en renforçant la résilience et la flexibilité de nos opérations cet été, où nous prévoyons de revenir à des niveaux de vol proches de 2019 », affirme Easyjet. La compagnie avait indiqué mi-avril prévoir une perte avant impôts entre 535 et 565 millions de livres pour les six mois terminés fin mars, en baisse comparé à la même période de 2021, et se félicitait d’une forte reprise des réservations.