Mexique : Un avion interrompt in extremis son atterrissage pour éviter une collision

OUF La refonte de l’espace aérien de Mexico, qui permet l’exploitation de deux aéroports, est vivement critiquée

20 Minutes avec agences
— 
L’avion en phase d'atterrissage a dû reprendre son vol afin d'éviter de heurter un appareil sur la piste de l’aéroport de Mexico (illustration).
L’avion en phase d'atterrissage a dû reprendre son vol afin d'éviter de heurter un appareil sur la piste de l’aéroport de Mexico (illustration). — CHINE NOUVELLE/SIPA

Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse au Mexique, samedi. Un avion de ligne a dû interrompre sa manœuvre d’atterrissage pour éviter de heurter un appareil qui circulait sur la piste de l’aéroport de Mexico. « C’est un incident que nous ne pouvons pas permettre (…) ce sont des événements très inquiétants que nous devons examiner », a déclaré le sous-secrétaire mexicain aux Transports, Rogelio Jiménez Pons, à la chaîne de télévision Milenio, en annonçant que le directeur des services de navigation, Victor Hernandez Sandoval, avait présenté sa démission.


Dans les vidéos ​de l’incident, diffusées par les médias locaux, on voit l'avion sur le point d’atterrir, mais il reprend soudainement son vol tandis qu’un autre appareil continue de rouler sur la piste. « Grâce à la formation de nos pilotes (…) aucun passager ni de membres d’équipage n’ont été en danger lors de la situation signalée à l’AICM (aéroport de la capitale) dans la nuit du 7 mai », a déclaré sur Twitter Enrique Beltranena, directeur de la compagnie aérienne Volaris à laquelle appartient l’avion impliqué.

L’aéroport le plus fréquenté d’Amérique latine

L’incident s’est produit à l’aéroport Benito Juárez, le plus fréquenté d’Amérique latine, avec 36 millions de passagers en 2021. Il est survenu après que la Fédération internationale des associations de pilotes de ligne (Ifalpa) a signalé jeudi des problèmes à la suite de la refonte de l’espace aérien au-dessus de Mexico.

Cet aménagement permet d’assurer le fonctionnement d’un autre aéroport, celui de Felipe Ángeles. L’Ifalpa souligne notamment que les appareils subissent désormais de longs schémas d’attente, les obligeant à atterrir avec peu de carburant.

La sécurité aérienne de Mexico remise en cause

Victor Hernández Sandoval avait été chargé de repenser l’espace aérien de la capitale pour permettre l’exploitation de deux aéroports à Mexico, malgré les critiques des experts sur les complications liées à l’exploitation de deux sites dans une ville entourée de montagnes et à plus de 2.200 mètres d’altitude.

Face à la saturation de l’aéroport Benito Juárez, le précédent gouvernement mexicain avait décidé de construire un nouvel aéroport à Texcoco, une banlieue de la capitale. Mais le président, Andrés Manuel López Obrador,​ a annulé ce projet et lancé son plan de conversion d’une base militaire en aéroport, suscitant les critiques des investisseurs et des opposants. En mai 2021, les Etats-Unis ont abaissé la note de sécurité aérienne de Mexico, en raison d’un manque d’une surveillance adéquate.