Israël : Chasse à l’homme après une nouvelle attaque meurtrière en banlieue de Tel-Aviv

ATTAQUE Une attaque perpétrée le jour de l'anniversaire de la création de l'Etat hébreu

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'une voiture de police israélienne.
Illustration d'une voiture de police israélienne. — AHMAD GHARABLI / AFP

La police israélienne mène ce vendredi une chasse à l’homme au lendemain d’une attaque fatale à trois personnes dans la grande banlieue de Tel-Aviv, perpétrée le jour de l’anniversaire de la création de l’Etat hébreu.

La sixième depuis 6 semaines

Cette attaque – la sixième visant des Israéliens depuis le 22 mars – est survenue à Elad, dont une partie des 50.000 habitants sont des juifs ultra-orthodoxes, dans le centre du pays. La police a lancé un appel pour obtenir des informations sur la cachette des assaillants, diffusant les photos et les noms de deux Palestiniens soupçonnés d’avoir commis cette attaque qui a aussi fait quatre blessés, dont trois grièvement, selon la Magen David Adom (MDA), l’équivalent israélien de la Croix-Rouge.

Les deux hommes recherchés, Assad Youssef Al-Rafai, 19 ans, et Tzabhi Amad Abu Shakir, 20 ans, sont originaires du village de Rummanah, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon un communiqué de la police.

Deux cinquantenaires décédés

Les trois victimes de l’attaque sont Yonatan Habakuk, 44 ans et Boaz Gol, 49 ans, tous deux habitants de Elad, et Oren Ben Yiftah, 35 ans, habitant de Lod (centre), a annoncé sur Twitter le Premier ministre israélien Naftali Bennett, ajoutant que « les terroristes et leurs soutiens paieront le prix ».

Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a annoncé le bouclage jusqu’à dimanche de la bande de Gaza et de la Cisjordanie occupée afin « d’éviter la fuite de terroristes » vers ce territoire palestinien.

Montée des tensions depuis début mars

Au total, depuis le 22 mars, 18 personnes ont été tuées dans des attentats anti-israéliens, perpétrés par des Arabes israéliens et des Palestiniens. Dans la foulée des premières attaques, les forces israéliennes ont mené une série d’opérations en Cisjordanie occupée. Au moins 26 Palestiniens, dont des assaillants, ont été tués.

Et des heurts entre policiers israéliens et des Palestiniens ont fait près de 300 blessés ces dernières semaines sur l’esplanade des Mosquées, située dans la partie palestinienne de Jérusalem, occupée depuis 1967 par Israël.