George Bush voulait fermer Guantanamo, assure Colin Powell

ETATS-UNIS On a du mal à s'y retrouver alors que Dick Cheney mène une violente campagne contre cette fermeture...

20minutes.fr

— 

Dix-sept Chinois musulmans ouïgours détenus à Guantanamo depuis sept ans et blanchis depuis cinq ne peuvent pas être relâchés sur le sol américain comme ils le demandaient, a ordonné mercredi une cour d'appel américaine infirmant une première décision de justice.
Dix-sept Chinois musulmans ouïgours détenus à Guantanamo depuis sept ans et blanchis depuis cinq ne peuvent pas être relâchés sur le sol américain comme ils le demandaient, a ordonné mercredi une cour d'appel américaine infirmant une première décision de justice. — Mandel Ngan AFP/Archives

Qui l'eut cru? Alors que l’ancien vice-président Dick Cheney mène une insistante campagne médiatique contre la décision de Barack Obama de fermer Guantanamo, voilà que Colin Powell, membre éminent de l'administration Bush, assure que l’ancien président voulait fermer la prison cubaine.
 
«Je pense depuis six ans que Guantanamo devrait être fermé et j'ai tenté de convaincre et présenté des arguments au président Bush», a affirmé dimanche Colin Powell dans une interview sur la chaîne de télévision CBS.
 
Réagissant aux violentes critiques de l'ancien Dick Cheney, l’ancien secrétaire d’Etat, qui s’était rallié à Obama pendant la campagne, a rétorqué que même George W. Bush était contre Guantanamo à la fin de son mandat. «Le président Bush a affirmé à plusieurs reprises devant des audiences internationales et devant le pays qu'il voulait fermer Guantanamo», a affirmé Powell.

Les «mêmes problèmes» pour Bush et Obama

 
«C'est un problème complexe et le président Bush n'a pas pu fermer Guantanamo en son temps. Et le président Obama est venu dire qu'il voulait fermer Guantanamo et il s'est heurté aux mêmes problèmes», a-t-il dit. Voici l'intégralité de son interview sur CBS.


 
Samedi, Barack Obama a reconnu que trouver une solution pour les prisonniers les plus dangereux détenus à Guantanamo «allait être l'un des problèmes les plus importants» de son administration. Rappelons que les sénateurs démocrates avaient refusé de lui voter les crédits nécessaires à la fermeture de la prison, inquiets du sort des détenus.