Afghanistan : A Kaboul, une femme meurt dans un attentat contre un bus revendiqué par l’Etat islamique

VIOLENCES Alors que se termine ce dimanche le mois du ramadan, les attentats meurtriers se multiplient dans la capitale afghane

20 Minutes avec AFP
— 
Des membres talibans des forces de l'ordre, à Kaboul le 19 avril 2022.
Des membres talibans des forces de l'ordre, à Kaboul le 19 avril 2022. — Ebrahim Noroozi/AP/SIPA

La violence a encore frappé la capitale de l’Afghanistan. Le groupe Etat islamique​ (EI) a revendiqué ce dimanche un attentat à la bombe à Kaboul contre un bus transportant des passagers, dans lequel une femme a été tuée. La police de la ville a indiqué que trois personnes ont également été blessées dans l’attaque.

Au total, des dizaines de personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans des attentats meurtriers, ces deux dernières semaines du mois du ramadan qui se termine dimanche.

Déjà dix morts vendredi

Il s’agit du deuxième attentat à la bombe dans la capitale en un court laps de temps. Vendredi, dix personnes ont été tuées dans un attentat contre une mosquée tandis que les fidèles effectuaient leurs rituels religieux. Aucun groupe n’a revendiqué l’attentat de la mosquée, mais dans un communiqué publié dimanche, l’EI a dit être derrière l’attaque du bus.

L’EI a revendiqué plusieurs attentats à la bombe ces dernières semaines, en particulier ceux visant les communautés minoritaires chiites et soufies de l’Afghanistan, qui compte une majorité sunnite. Les responsables talibans insistent sur le fait que leurs forces ont vaincu l’EI, mais les analystes affirment que ce groupe djihadiste reste un problème de sécurité majeur au sein du pays. La police de Kaboul a promis de « garantir la sécurité » pendant la fête de l’Aïd al-Fitr, qui marque la fin du ramadan.