20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENTREPRISEElon Musk critique publiquement des cadres Twitter, scandale

Twitter : Elon Musk accusé de harceler publiquement les cadres du réseau social

ENTREPRISELe milliardaire s’en prend tout particulièrement à la responsable chargée des règlements et de la sécurité, Vijaya Gadde
Elon Musk accusé d'harcelé des cadre de Twitter sur Twitter.
Elon Musk accusé d'harcelé des cadre de Twitter sur Twitter. - Mourad ALLILI/SIPA / SIPA
M.F avec AFP

M.F avec AFP

L’arrivée d’Elon Musk chez Twitter aura décidément fait beaucoup de bruit. Après avoir publié un tweet désobligeant sur Vijaya Gadde, la juriste du réseau social chargée des règlements et de la sécurité, le multimilliardaire s’est permis mercredi un petit mème pour se moquer des règles de la plateforme en matière de modération des contenus, ainsi que de sa responsable.

Le tweet d’Elon Musk à son sujet évoquait la décision de Twitter de bloquer le partage d’un article du New York Post, un quotidien américain conservateur, pendant la campagne présidentielle, parce qu’il enfreignait son règlement. « Suspendre le compte Twitter d’une organisation de presse majeure, pour avoir publié un article véridique, était, évidemment, incroyablement inapproprié », avait écrit Elon Musk.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Le harcèlement, ce n’est pas du management »

D’après le site d’informations Politico, Vijaya Gadde a fondu en larmes lors d’une réunion en ligne avec ses équipes, rassemblées pour parler du changement de propriétaire. « Elle a fait part en détail de sa fierté pour le travail de ses collègues et a encouragé les employés à continuer leur bon travail », précise l’article. « Le harcèlement, ce n’est pas du management », a réagi Dick Costolo, qui a dirigé Twitter de 2010 à 2015.

« Créer des memes ciblant des cadres comme Vijaya Gadde, qui a une longue carrière passée à chercher le bon équilibre entre sécurité et liberté d’expression (…), est complètement inacceptable », s’est indigné Alex Stamos, de la prestigieuse université de Stanford, et ancien responsable de la sécurité chez Facebook. « Les responsables des autres sociétés d’Elon doivent lui dire qu’il dépasse les bornes. »

Certains employés craignent Elon Musk

Plusieurs journaux américains ont relayé les inquiétudes exprimées en interne par de nombreux salariés à l’idée que l’homme le plus riche du monde, coutumier des provocations, dirigeant d’entreprises où la syndicalisation est découragée, ne prenne le contrôle.

Selon l’agence Bloomberg, depuis lundi, Twitter empêche les employés de faire des modifications au code informatique de la plateforme sans l’accord d’un vice-président, pour éviter tout sabotage. Certains craignent notamment qu’Elon Musk ne défasse leur travail en termes de modération des contenus pour protéger les utilisateurs des abus et violences.

Sujets liés