20 Minutes : Actualités et infos en direct
LIVEGuerre en Ukraine : Au moins six civils tués dans des frappes russes dans la région de Lougansk
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Au moins six civils tués dans des frappes russes dans la région de Lougansk

LIVERetrouvez avec nous les informations du samedi 23 avril sur le conflit
Lougansk, cible des frappes russes.
Lougansk, cible des frappes russes. - /SPUTNIK/SIPA / Pixpalace
V.R.B. et X.R. avec AFP

V.R.B. et X.R. avec AFP

L’ESSENTIEL

  • Les civils voulant fuir Marioupol sont toujours bloqués par les combats, alors que Kiev et Moscou ne parviennent pas à s’accorder sur des couloirs humanitaires malgré des appels à la trêve pour la Pâque orthodoxe.
  • Le secrétaire général de l’ONU Antonio Gueterres se rendra mardi 26 avril à Moscou pour rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Il sera accueilli par Vladimir Poutine, annonce aussi le Kremlin.
  • Le Parlement finlandais discute d’une possible adhésion à l’Otan. En Suède, le parti au pouvoir prendra aussi une décision « avant le 24 mai ».
  • L’ONU a annoncé avoir documenté plusieurs actions de l’armée russe pouvant relever de « crimes de guerre », notamment le massacre de Boutcha.

EN VIDEO

A LIRE AUSSI

Ce Live est maintenant terminé. Merci de l’avoir suivi avec nous. Bonne nuit à tous

22h37

La Pologne a fourni pour 1,6 milliard de dollars d’armes à l’Ukraine

La Pologne a fourni à l’Ukraine des armes d’une valeur de 1,6 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros) pour l’aider face à l’invasion russe, a déclaré le Premier ministre polonais. « A ce jour, la Pologne a transmis à notre voisin oriental des équipements militaires d’une valeur d’environ 7 milliards de zlotys, soit plus de 1,6 milliard de dollars », a déclaré Mateusz Morawiecki à l’issue d’une rencontre à Cracovie (sud) avec son homologue ukrainien Denys Chmygal. « Cet équipement sauve la souveraineté ukrainienne, polonaise et européenne », a-t-il justifié dans un communiqué.

22h09

Six civils tués dans des frappes russes dans la région de Lougansk (gouverneur)

Six civils ont été tués dans des frappes russes près du village de Guirské, dans la région de Lougansk, dans l’est de l’Ukraine, a annoncé dans la soirée le gouverneur régional. « Pendant toute la journée, la commune de Guirské a essuyé de denses frappes russes », a écrit Sergiï Gaïdaï sur Telegram. « Six habitants de la communauté sont morts », a-t-il ajouté.

20h42

Zelensky dénonce la décision « illogique » du chef de l’ONU d’aller à Moscou avant Kiev

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a également dénoncé la décision « illogique » du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres de se rendre à Moscou mardi, deux jours avant d’aller à Kiev. « C’est simplement erroné d’aller d’abord en Russie, puis en Ukraine », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée dans une station de métro sur la place centrale de Kiev. « Il n’y a aucune justice et aucune logique dans cet ordre », a-t-il déploré.

20h10

Au moins huit morts dans des frappes russes sur Odessa, des blessés, selon Zelensky

Huit personnes ont été tuées et au moins 18 autres blessées dans des frappes russes samedi sur la ville portuaire d’Odessa dans le sud de l’Ukraine, selon un nouveau bilan annoncé par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Huit personnes sont mortes à ce stade, et 18 ou 20 autres sont blessées », a affirmé Zelensky lors d’une conférence de presse à Kiev. Selon Zelensky, « sept missiles ont visé Odessa » samedi, dont un qui « a touché un immeuble d’habitations » et « deux qui ont été abattus » par le système de défense antiaérienne ukrainienne. Un précédent bilan, donné par le service d’Etat ukrainien pour les situations d’urgence, faisait état de six morts, dont un bébé, et plusieurs blessés.

19h20

Blinken en visite dimanche à Kiev, annonce Zelensky

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken se rendra à Kiev dimanche, a annoncé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, deux mois jour pour jour après le début de l’invasion russe. « Demain, des officiels américains viendront chez nous : je rencontrerai le ministre de la Défense (Lloyd Austin) et Antony Blinken », a déclaré Zelensky lors d’une conférence de presse organisée dans une station de métro sur la place centrale de Kiev. Ce sera la première visite officielle de représentants du gouvernement américain en Ukraine depuis le 24 février.

19h11

Kiev abandonnera les négociations avec Moscou si ses militaires à Marioupol sont tués, affirme Zelensky

Kiev abandonnera les négociations avec Moscou si ses militaires, retranchés dans le vaste complexe métallurgique d’Azovstal à Marioupol, sont tués par l’armée russe, a déclarée président ukrainien Volodymyr Zelensky. « Si nos hommes sont tués à Marioupol et si des pseudo-référendums sont organisés dans la région de Kherson, alors l’Ukraine se retirera de tout processus de négociation », a affirmé Zelensky lors d’une conférence de presse à Kiev.

19h09

La Turquie ferme son espace aérien aux avions russes en route vers la Syrie (ministre)

La Turquie a fermé son espace aérien aux avions russes à destination de la Syrie, ont rapporté des médias turcs citant le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu. « Nous avons fermé l’espace aérien aux avions militaires de la Russie – et aussi aux avions civils – à destination de la Syrie », a-t-il déclaré.

19h08

Risque de perturbation des exportations de gaz vers l’Europe

Un tiers du gaz exporté de Russie vers l’Union européenne risque d’être perdu en raison de la guerre en Ukraine, a déclaré samedi Iouri Vitrenko, PDG du groupe public ukrainien Naftogaz. Si certains Etats de l’Union européenne sont très dépendants de Moscou sur le plan énergétique, les 27 se sont fixés comme objectif de réduire de deux tiers leurs importations de gaz russe d'ici à la fin de l’année pour sanctionner la Russie après l’invasion de l’Ukraine.

19h

Zelensky appelle à une rencontre avec Poutine pour « mettre fin à la guerre »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé de nouveau ce samedi à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine « pour mettre fin à la guerre ». « Je pense que celui qui a commencé cette guerre pourra y mettre fin », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à l’intérieur d’une station de métro du centre-ville de Kiev, répétant qu'« il n’avait pas peur de rencontrer Vladimir Poutine » si cela permettait de parvenir à un accord de paix entre la Russie et l’Ukraine.

18h46

L’armée russe affirme avoir visé un important dépôt d’armes étrangères près d’Odessa

L’armée russe a affirmé avoir visé avec des « missiles de haute précision » un important dépôt d’armes livrées aux forces ukrainiennes par les Etats-Unis et des pays européens, près d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine. « Les forces armées russes ont mis aujourd’hui hors service, avec des missiles de haute précision et de longue portée, un terminal logistique de l’aérodrome militaire près d’Odessa où était stocké un important lot d’armes étrangères livrées par les Etats-Unis et des pays européens », a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Au total, les missiles russes de haute précision ont visé samedi 22 sites militaires ukrainiens, notamment trois dépôts d’armes et de munitions près d’Ilitchiovka et de Kramatorsk qui ont été détruits, selon le ministère. Pour sa part, l’aviation russe a effectué des frappes aériennes contre 79 sites militaires ukrainiens, en visant notamment 16 dépôts d’armes d’artillerie et de carburants, selon la même source.

17h23

L’évacuation de civils de Marioupol « perturbée » par les Russes, selon l’adjoint au maire

Une nouvelle tentative d’évacuation de civils depuis le port ukrainien de Marioupol, en grande partie sous contrôle russe, vers la ville de Zaporijjia a échoué, a indiqué un adjoint au maire de Marioupol sur son compte Telegram. Selon Petro Andriouchtchenko, quelque 200 résidents de ce port industriel sur la mer d’Azov avaient commencé à se rassembler pour être évacués lorsqu’ils ont été « dispersés » par l’armée russe. Certains auraient été ensuite contraints de monter dans des bus en partance pour une localité occupée par les Russes, à 80 km au nord. « Une fois encore, les Russes ont perturbé une évacuation », a déploré l’adjoint au maire.

16h58

Du papier toilette à l’effigie de Vladimir Poutine

Pas forcément poétique mais l’idée est efficace.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

16h50

Quel bilan humain ?

Il n’existe aucun bilan global des victimes civiles. Rien qu’à Marioupol, les autorités ukrainiennes parlent de 20.000 morts, en raison des combats mais aussi de l’absence de nourriture, d’eau et d’électricité. Sur le plan militaire, Volodymyr Zelensky a déclaré qu’environ 2.500 à 3.000 soldats ukrainiens avaient été tués depuis le début du conflit et quelque 10.000 blessés. Le Kremlin a récemment admis de son côté des « pertes importantes ». Le 25 mars, il avait reconnu la mort de 1.351 soldats pour 8.825 blessés. Certaines sources occidentales vont jusqu’à 12.000 soldats russes morts.

16h41

Pas d'évacuation à Marioupol

L'évacuation de Marioupol prévue aujourd'hui à partir de midi n'aura pas lieu, indique un membre de la mairie.

16h23

Au moins cinq morts dans des frappes russes sur Odessa

Au moins cinq personnes ont été tuées et 18 autres blessées dans des frappes russes samedi sur la ville portuaire d’Odessa dans le sud de l’Ukraine, a annoncé le chef de cabinet de la présidence ukrainienne. « Odessa : cinq Ukrainiens tués et 18 blessés. Et ce ne sont que ceux qu’on a réussi à retrouver (à ce stade). Selon toutes vraisemblances, le bilan sera plus lourd », a indiqué sur Telegram Andriï Yermak, précisant qu'« un bébé de trois mois » faisait partie des victimes.

16h15

Plus de 300 habitants de Marioupol déportés en Russie

Selon un message du conseiller du maire de Marioupol, Petro Andryushchenko, 308 habitants ukrainiens de Marioupol, dont 90 enfants, ont été déportés à Vladivostok le 21 avril. Depuis plusieurs semaines, les témoignages d’exil forcé vers la Russie se multiplient.

16h06

Les Ukrainiens orthodoxes appelés à suivre la veillée pascale en ligne

Les autorités ukrainiennes ont appelé samedi les fidèles orthodoxes à suivre les cérémonies de la veillée pascale orthodoxe en ligne, et à ne pas déroger au couvre-feu, redoutant des « provocations » lors des cérémonies qui attirent habituellement les foules. Dans la capitale Kiev, le maire Vitali Klitschko a rappelé que le couvre-feu serait en vigueur de 23 heures locales samedi à 5 heures dimanche.

« Respectez les règles du couvre-feu, célébrez en toute sécurité », a-t-il indiqué sur son compte Telegram, en soulignant que les services seraient « transmis en ligne ». « Pas de foules ! Il ne doit pas y avoir de situations où les croyants se rassemblent autour de l’église sur plusieurs rangées », a averti également sur Telegram Dmytro Lounine, gouverneur de la région de Poltava, à près de 350 km au sud-est de Kiev. L’ensemble des régions ukrainiennes, y compris celle de Lviv, dans l’ouest du pays près de la frontière polonaise, sont placées sous un régime de couvre-feu. Dans les régions du sud et de l’est du pays, les plus visées par les frappes russes, il commence dès 19 heures locales.

15h43

Les Femen dénoncent les viols en Ukraine

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

15h32

Le patriarche russe demande une « paix durable »

Les combats se poursuivent samedi en Ukraine, où les espoirs d’une trêve à l’occasion de la fête orthodoxe de Pâques restent lettre morte pour l’heure, et une nouvelle tentative d’évacuation de civils à Marioupol est annoncée. Le patriarche orthodoxe russe Kirill, allié du président russe Vladimir Poutine, a appelé à prier pour une « paix durable » sans évoquer l’idée d’une trêve pour le week-end pascal des chrétiens orthodoxes, dans un communiqué publié samedi par le Patriarcat de Moscou.

Sujets liés