Etats-Unis : Un Afro-Américain libéré après 32 ans passés en prison à clamer son innocence

JUSTICE L’État de Californie devra verser à Joaquin Ciria 1,6 million de dollars de dédommagement pour ses 32 années passées en prison

20 Minutes avec agence
Dans une prison (illustration)
Dans une prison (illustration) — KONRAD K./SIPA

Joaquin Ciria, un Américain de 61 ans condamné à la perpétuité en 1991 pour un meurtre qu’il n’avait pas commis, va enfin être libéré. Après 32 ans derrière les barreaux à clamer son innocence, la justice américaine l’a finalement exonéré de sa peine, ce lundi 18 avril 2022.

Lors de son procès, aucune preuve tangible n’avait été présentée. Les juges s’étaient basés uniquement sur « des rumeurs de rue et des déclarations d’un témoin », selon des médias locaux relayés par Ouest France. « Ma plus grande peur, c’était de mourir en prison. Après un ou deux ans à me demander tous les jours pourquoi j’étais là, j’ai décidé de me battre », a-t-il confié à CNN.


Il va enfin rencontrer son fils

Il a alors étudié le droit pour examiner lui-même son dossier. Il a ensuite été aidé par la Northern California Innocence Project, une organisation qui réexamine les condamnations de personnes se déclarant innocentes. Après quatre mois d’enquête, cette dernière a découvert que le témoin principal avait fait une fausse déclaration en échange d’une immunité totale et que les deux alibis du prévenu n’avaient jamais été entendus lors du procès.

Alors qu’il doit être libéré dans les prochains jours, il va enfin pouvoir rencontrer son fils qui venait de naître au moment des faits et qui est désormais âgé de 32 ans. L’État de Californie devra aussi lui verser une indemnisation équivalente à 140 dollars par jour passé en prison, soit environ 1,6 million de dollars.