Etats-Unis : Indignation après la publication d’une vidéo montrant un policier abattre un homme noir d’une balle dans la tête

VIOLENCES POLICIERES Une centaine de personnes ont manifesté dans le Michigan, mercredi soir, alors qu'une enquête est en cours

P.B. avec AFP
— 
Des manifestants demandent justice pour Patrick Lyoya, tué par un policier à Grand Rapids le 4 avril 2022.
Des manifestants demandent justice pour Patrick Lyoya, tué par un policier à Grand Rapids le 4 avril 2022. — Daniel Shular/AP/SIPA

Il s’appelait Patrick Lyoya. Il avait 26 ans, il était arrivé comme réfugié de République démocratique du Congo avec sa famille et était père de deux enfants. Mercredi soir, une centaine de manifestants se sont rassemblés à Grand Rapids, dans le Michigan après la publication de vidéos (attention, les images sont choquantes) montrant un policier blanc abattre Patrick d’une balle dans la tête après une lutte pour le contrôle du Taser de l’agent. La gouverneure Gretchen Whitmer a appelé au calme, le temps que l’enquête de la police des polices livre son verdict.



L’une des quatre vidéos du drame survenu le 4 avril, montre le policier allongé sur le dos de Patrick Lyoya, âgé de 26 ans, avant qu’il ne lui tire, selon toute vraisemblance, dans la tête. Une altercation entre Patrick Lyoya et le policier avait éclaté après un contrôle routier, et peu avant le tir, les deux hommes semblaient se débattre au sol pour prendre le contrôle du pistolet électrique du policier. Le nom de ce dernier n’a pas été révélé.

Enquête interne

Selon des images de l’antenne locale de la chaîne ABC, une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le centre-ville de Grand Rapids, une agglomération du Michigan de quelque 200.000 habitants. Les manifestants portaient des pancartes « Black Lives Matter » et scandaient « pas de justice, pas de paix ».

« Je considère cela comme une tragédie », a déclaré le chef de la police de Grand Rapids Eric Winstrom à propos de l’évènement du 4 avril, lors d’une conférence de presse mercredi où les vidéos ont été dévoilées. « La perte d’une vie, quelles que soient les circonstances, est triste, et je sais que cela aura un impact sur notre ville », a-t-il ajouté. Le policier à Grand Rapids a été placé en congés payés en attente des résultats de l’enquête menée par la police de l’Etat du Michigan, a déclaré Eric Winstrom.