L'armée gouvernementale annonce qu'elle a abattu le chef des Tigres tamouls

SRI LANKA Velupillaï Prabhakaran aurait été tué alors qu'il tentait de s'enfuir. La présidence confirme, tandis que la télévision publique rapporte que l'ensemble des dirigeants rebelles aurait été anéanti...

J.M. avec agence

— 

"L'armée est à la poursuite du chef des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), Velupillai Prabhakaran, retranché dans la jungle.
"L'armée est à la poursuite du chef des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), Velupillai Prabhakaran, retranché dans la jungle. — Ho AFP/LTTE/Archives
Le chef des Tigres tamouls du Sri Lanka, Velupillaï Prabhakaran, a vraisemblablement été tué ce lundi dans le nord-est de l'île, selon un responsable de la présidence sri-lankaise, commentant l'information d'un haut responsable militaire. Selon la télévision publique, l'ensemble de la direction des Tigres aurait bien été anéantie par l'armée gouvernementale.

«250 cadavres de terroristes gisent sur ce dernier bout de terre»

Le général Sarath Fonseka, chef de l'armée de terre, a de son côté annoncé la défaite des rebelles en précisant que tous les combats sont terminés. «Toutes les opérations militaires ont été stoppées grâce à la prise du dernier bout de territoire» de moins d'un kilomètre carré qui était encore contrôlé par les Tigres, a-t-il assuré. «A présent, le pays tout entier est libéré du terrorisme et 250 cadavres de terroristes gisent sur ce dernier bout de terre», a-t-il conclu.

Le chef rebelle tentait de
s'enfuir à bord d'une ambulance en compagnie de deux lieutenants, mais il est tombé dans une embuscade tendue par les militaires et a été abattu, a annoncé un peu plus tôt la source du ministère de la Défense, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. «Il a été tué en compagnie des deux autres dans le véhicule», a-t-elle annoncé.

Son véhicule a été touché par des tirs avant de s'enflammer

«Lorsque les troupes ont ouvert le feu, le minibus a tenté de partir, mais il été touché et le véhicule s'est enflammé» a ajouté une autre source au sein des forces armées. Auparavant, l'armée avait officiellement assuré que le dirigeant des Tigres était bien vivant et encerclé dans son minuscule réduit de moins d'un kilomètre carré dans le nord-est.

Le ministère de la Défense, comme la présidence, indiquent qu'une annonce officielle ultérieurement sera faite dans la journée.

Le reportage de nos confrères de CNN fait le point sur les combats (reportage en anglais)