Guerre en Ukraine : Une influenceuse russe découpe son sac Chanel face « au manque de respect de la marque envers ses clients »

PROBLEMES DE RICHES En réaction à la guerre en Ukraine, Chanel a cessé ses activités en Russie et ne vend plus de produits au-delà de 300 euros aux clients russes, même à l’international. Une sanction qui n’a pas plu à Victoria Bonya qui l’a fait savoir en vidéo

E.M.
— 
Le logo Chanel avec le drapeau de la Russie derrière (Illustration)
Le logo Chanel avec le drapeau de la Russie derrière (Illustration) — SOPA Images / SIPA

Il y a six semaines maintenant, la Russie envahissait l’Ukraine. Depuis, la guerre continue, plus de 4 millions d’Ukrainiens ont fui leur pays et les sanctions contre le Kremlin s’accumulent, sans grand impact. Sauf pour Victoria Bonya. Cette influenceuse russe, installée à Monte-Carlo, un quartier de la principauté de Monaco, qui a très mal pris la décision de la marque française de luxe Chanel de cesser ses activités en Russie et de ne plus vendre ses produits à plus de 300 euros aux clients russes, même à l’extérieur du pays.

Une paire de ciseaux à la main, elle s’est filmée en train de découper son sac en s’exclamant : « Si Chanel ne respecte pas ses clients, pourquoi doit-on respecter la maison Chanel ? » et a posté la vidéo sur son compte Instagram où 9,3 millions de personnes la suivent. Cette séquence, repérée par Nice-Matin, a déjà été aimée plus de 72.000 fois.

D’autres personnalités russes découpent leur sac Chanel aussi, la marque s’excuse

D’autres personnalités russes ont « protesté » de la même manière. Comme la DJ Katya Guseva et la présentatrice de télévision, Marina Ermoshkina, qui a procédé avec un sécateur. La marque de luxe a présenté ses excuses après cette dénonciation de « russophobie », notamment par le ministère des Affaires étrangères russe en soulignant que « le respect de tous nos clients, d’où qu’ils viennent, est une priorité pour Chanel ».

Chanel a précisé à BFM Business que les sanctions de l’Union européenne « incluent une interdiction de vendre, de fournir, de transférer ou d’exporter, directement ou indirectement, des produits de luxe à toute personne physique ou morale, entité ou organisme en Russie ou aux fins d’une utilisation dans ce pays ».