Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky devant l'ONU après le massacre de Boutcha

DOULEUR C'est la première intervention de Zelensky devant le Conseil de sécurité depuis l'invasion de son pays

20 Minutes avec AFP
— 
Volodymyr Zelensky à Boutcha après un massacre de civils, lundi 4 avril 2022.
Volodymyr Zelensky à Boutcha après un massacre de civils, lundi 4 avril 2022. — EPN/Newscom/SIPA

La découverte de centaines de civils abattus à Boutcha continue d’avoir des conséquences. Ce mardi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’exprime devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

Volodymyr Zelensky a dénoncé des « crimes de guerre » et un « génocide » après la mise à jour de cadavres portant des vêtements civils à Boutcha et dans d’autres localités près de la capitale ukrainienne. Démentant toute responsabilité, Moscou a accusé les autorités ukrainiennes de préparer des « mises en scène » de civils tués dans plusieurs villes pour faire condamner la Russie.

Première intervention

Le président ukrainien interviendra devant le Conseil de sécurité pour la première fois depuis l’invasion de son pays, a indiqué le Royaume-Uni qui préside actuellement cette instance des Nations unies.

La Russie a protesté de son côté contre ce qu’elle a présenté comme un refus de Londres de réunir à sa demande le Conseil de sécurité, pour une réunion sur la situation à Boutcha, selon l’agence Tass.

Direct ou différé

Dans une vidéo diffusée dans la nuit de lundi à mardi, Volodymyr Zelensky a confirmé qu’il interviendrait par vidéo devant le Conseil, sans que l’on sache si son allocution sera en direct ou en différé.

Un jour, « chaque Russe apprendra toute la vérité sur [ceux de ses] compatriotes [qui ont] tué [ou ont] donné les ordres », a-t-il déclaré dans cette vidéo, appelant à renforcer les sanctions contre Moscou et à livrer davantage d’armements à son pays.