Grippe A (H1N1): L'OMS craint que l'épidémie s'installe

SANTE Le virus, d'abord apparu au Mexique, continue à se répandre aux quatre coins du monde...

Avec agence

— 

Des touristes asiatiques portent un masque, pour se protéger du virus de la grippe A (H1N1) dans le centre de Paris, mai 2009.
Des touristes asiatiques portent un masque, pour se protéger du virus de la grippe A (H1N1) dans le centre de Paris, mai 2009. — Charles Platiau/Reuters
Selon l'Organisation mondiale de la santé, un millier de cas supplémentaires de grippe A auraient été répertoriés en vingt-quatre heures. Le nombre total de personnes contaminées par le virus est actuellement de 7.520 dans le monde. L'OMS a également annoncé qu'il fallait s'attendre à l'apparition de nouveaux foyers autonomes du virus.

«Le travail (des laboratoires) indique que le virus est transmissible d'une manière telle que nous nous attendons à une poursuite de la propagation de l'épidémie au niveau communautaire et régional», a expliqué le numéro deux de l'organisation Keiji Fukuda.

>> Notre dossier spécial sur la Grippe A (H1N1), ici.


Le bilan des victimes mortelles du virus A (H1N1) s'élève à 67 morts, a indiqué l'OMS lors d'une réunion de préparation à la pandémie. Le bilan précédent, publié jeudi, comptabilisait 6.497 personnes contaminées dans 33 pays dans le monde. Les Etats-Unis ont vu leur bilan s'alourdir nettement, atteignant les 4.298 cas dont cinq mortels (2 nouveaux décès vendredi au Texas et en Arizona) tandis que le Mexique dénombre 2.446 personnes atteintes dont 60 décès.

Premier cas en Malaisie

Parmi les pays nouvellement touchés, la Malaisie qui a enregistré son premier cas de grippe ce vendredi. «Le patient est un étudiant de 21 ans rentré le 13 mai des Etats-Unis et qui s'est plaint le lendemain de fièvre, mal de gorge et courbatures», a expliqué Ismail Merican, le responsable des services sanitaires du pays. «C'est le premier cas de virus A (H1N1) en Malaisie», a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué. Placé en quarantaine dans l'Etat du Selangor (centre), le patient est dans un état stable, a précisé le ministère.

De nouveaux foyers, et un virus qui s'installe à tel point que l'organisation table désormais sur une épidémie de longue durée.

«Il est encore raisonnable de s'attendre à ce qu'à ce rythme, nous ayons une longue période d'activité (du virus, ndlr)», a ajouté Keiji Fukuda. Le numéro 2 de l'OMS s'attend à «des périodes d'activité intense» du virus.