La journaliste Roxana Saberi a quitté l'Iran

JUSTICE Elle est arrivée à Vienne ce vendredi matin...

Avec agence

— 

Roxana Saberi, journaliste irano-américaine, a été condamnée à huit de prison pour espionnage au profit des Etats-unis en avril 2009. Elle est jugée en appel le 9 mai 2009.
Roxana Saberi, journaliste irano-américaine, a été condamnée à huit de prison pour espionnage au profit des Etats-unis en avril 2009. Elle est jugée en appel le 9 mai 2009. — ALI REZA/IRAN PRESS/SIPA

La journaliste irano-américaine Roxana Saberi, libérée d'une prison iranienne le 11 mai, est arrivée par avion tôt ce vendredi matin à l'aéroport de Vienne, en provenance de Téhéran, a constaté une journaliste de l'AFP.

«Je vais passer quelques jours à Vienne, car c'est un lieu calme et relaxant», a-t-elle déclaré juste après son arrivée, sans donner de précision sur la durée de son séjour viennois, ni sur la date de son retour aux Etats-Unis. Elle était accompagnée de son père, de sa mère et de son frère.

Aide de l'ambassadeur d'Autriche en Iran

Roxana Saberi a également indiqué que l'une des raisons de son séjour à Vienne avait été le rôle de l'ambassadeur d'Autriche en Iran: «Il a été d'une grande aide et je voudrais le remercier», a-t-elle précisé.

La journaliste, âgée de 32 ans, avait été libérée à Téhéran après la réduction en appel à deux ans avec sursis de sa peine de huit ans de prison pour espionnage au profit des Etats-Unis.