Covid-19 : Shanghai admet une préparation « insuffisante » face à la flambée de la pandémie

PANDEMIE La métropole affronte sa pire vague de contamination depuis le début de l’épidémie

20 Minutes avec AFP
— 
Une femme portant un masque à Shanghaï.
Une femme portant un masque à Shanghaï. — Andy Wong/AP/SIPA

Un haut responsable de Shanghai a concédé ce jeudi que la capitale économique chinoise n’était pas totalement prête à affronter l’actuelle flambée de Covid-19, qui force la ville à confiner ses 25 millions d’habitants.

La métropole affronte sa pire vague de contamination depuis le début de l’épidémie. Le variant Omicron met à rude épreuve la stratégie nationale « zéro Covid » qui vise à tout faire pour empêcher de nouveaux cas. Les Shanghaïens habitant dans la partie Est de la ville (Pudong) sont confinés à domicile depuis lundi matin et font l’objet d’un dépistage général. Ce confinement durera jusqu’à vendredi matin, date à laquelle l’Ouest (Puxi) sera mis sous cloche.

Pénurie de produits frais

La nouvelle avait été annoncée au dernier moment, dimanche soir vers 21 heures, provoquant un afflux d’habitants dans les commerces afin de s’approvisionner en produits alimentaires. Avec la demande, le prix des légumes a bondi cette semaine.

Si la logistique du confinement fonctionne généralement bien, certains Shanghaïens se plaignent de n’avoir pas suffisamment de produits frais ou de ne pouvoir accéder aux hôpitaux, faute d’autorisation de quitter leur domicile ou d’avoir un test Covid-19 négatif. Confronté à la grogne, un haut responsable de la mairie, Ma Chunlei, a concédé ce jeudi selon un communiqué officiel que « face à la forte augmentation du nombre de personnes infectées, nos préparatifs étaient insuffisants ».