Guerre en Ukraine : La Russie annonce un cessez-le-feu à Marioupol jeudi pour évacuer les civils

CONFLIT Moscou a proposé l'ouverture d'un couloir humanitaire sous la supervision de l'ONU et attend la réponse de Kiev

20 Minutes avec AFP
La ville ukrainienne de Marioupol a été en grande partie détruite par les pilonnages de l'armée russe.
La ville ukrainienne de Marioupol a été en grande partie détruite par les pilonnages de l'armée russe. — EyePress News//SIPA

C’est un espoir de répit pour les civils. Le ministère russe de la Défense a annoncé mercredi soir un « régime de silence », soit un cessez-le-feu local, à partir de 10H00 jeudi (9h00, heure de Paris) dans le port assiégé ukrainien de Marioupol afin d’évacuer des civils. Cette mesure doit permettre d’ouvrir un couloir humanitaire vers la ville ukrainienne de Zaporojie avec une étape par le port de Berdiansk, sous contrôle russe.

« Pour que cette opération humanitaire réussisse, nous proposons de la mener avec la participation directe de représentants du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (UNHCR) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) », a ajouté le ministère dans un communiqué.

Engagement ukrainien demandé

Le ministère russe demande aussi que Kiev garantisse le « respect inconditionnel » de ce cessez-le-feu local via une notification écrite envoyée à la partie russe, au UNHCR et au CICR avant 06H00 jeudi (5h00, heure de Paris). Moscou demande aussi que l’armée ukrainienne s’engage à assurer la sécurité des convois de bus qui circuleront le long de l’itinéraire convenu pour ce couloir.

Mardi, Emmanuel Macron avait exigé une trêve humanitaire tout en reconnaissant que les conditions n’étaient « pas réunies ». La situation est « dramatique » et « catastrophique » à Marioupol pour les quelque 150.000 habitants qui y restent, selon l’Elysée.