Philippines : Nouvelle éruption du volcan Taal, des milliers de personnes évacuées

URGENCE Des secousses volcaniques se produisaient encore plusieurs heures après la première éruption

20 Minutes avec agences
— 
L'éruption du volcan Taal aux Philippines le 26 mars 2022.
L'éruption du volcan Taal aux Philippines le 26 mars 2022. — Reynante Olitan De Villa/AP/SIPA

Le volcan Taal, situé dans un lac au sud de Manille ( Philippines) est entré en éruption ce samedi, envoyant des cendres et de la vapeur à des centaines de mètres de hauteur. Des milliers d’habitants ont reçu l’ordre d’évacuer leurs maisons.

Selon un communiqué de l’Institut philippin de volcanologie et de sismologie, d’autres éruptions sont possibles, ce qui pourrait déclencher des flux volcaniques dangereux et rapides de gaz, de cendres et de débris ainsi qu’un tsunami. Les habitants de cinq villages ont donc reçu l’ordre de quitter leurs maisons. Il s’agit de la troisième évacuation en trois ans.


Une île volcanique désormais inaccessible

L’agence sismologique a « fortement » recommandé l’évacuation des résidents vivant autour du lac et a relevé le niveau d’alerte de deux à trois. La police a été déployée pour empêcher les gens de pénétrer dans les zones à haut risque. Les autorités ont mis en garde les compagnies aériennes contre les dangers potentiels des cendres volcaniques dans l’atmosphère.

L’éruption initiale a été suivie d’une « activité phréatomagmatique presque continue » (quand de la roche en fusion entre en contact avec de l’eau souterraine ou de surface), qui a envoyé des panaches s’étendant sur 1.500 m dans les airs. Selon l’agence, les émissions de cendres et de vapeur se sont ensuite calmées, mais les capteurs ont continué de détecter des secousses volcaniques, signe d’une potentielle nouvelle éruption.

Le Taal est l’un des volcans les plus actifs des Philippines, situé sur la « ceinture de feu » du Pacifique. L’accès à l’île volcanique est interdit depuis janvier 2020, quand une éruption a projeté des cendres à 15 km et a craché de la lave rougeoyante sur des dizaines de maisons, tuant du bétail et déplaçant des dizaines de milliers de personnes.