Jeffrey Epstein : Les deux îles privées du financier sont à vendre pour 125 millions de dollars

BIEN DE LUXE Little Saint James, sur laquelle séjournait le financier, était surnommée « l’île aux pédophiles » ou « l’île des orgies »

20 Minutes avec agence
— 
Little Saint James, une île située dans les Iles Vierges aux Etats-Unis, ancienne propriété privée de Jeffrey Epstein.
Little Saint James, une île située dans les Iles Vierges aux Etats-Unis, ancienne propriété privée de Jeffrey Epstein. — Shutterstock/SIPA

Condamné pour agressions sexuelles sur des mineures, Jeffrey Epstein s’est suicidé en 2019 dans une prison de New York. L’homme d’affaires était propriétaire de nombreux biens immobiliers, y compris des îles. C’est ainsi que deux îles privées situées dans les îles Vierges (Etats-Unis), dans les Caraïbes, sont actuellement en vente pour 125 millions de dollars (113 millions d’euros).



Deux îles privées et luxueuses

La première, Little Saint James, qui mesure environ 290.000 m², a été achetée en 1998. Le financier avait déboursé 7,95 millions de dollars à l’époque pour l’avoir. On y trouve un héliport, un quai à bateaux, une station-service, deux piscines, une résidence principale, quatre villas pour les invités et des plages privées, détaille le Wall Street Journal.

La deuxième île, Great Saint James est plus grande : 668.000 m². Elle a aussi, logiquement, coûté plus cher. Jeffrey Epstein l’a acquise en 2016 pour 18 millions de dollars (environ 16 millions d’euros), rapporte Capital.

« L’île aux pédophiles »

C’est dans la plus petite île, baptisée « île aux pédophiles » ou « île des orgies », que le financier séjournait. En janvier 2020, une procureure américaine a intenté une action en justice contre la succession d’Epstein. Selon elle, des jeunes filles mineures étaient emmenées sur l’île et y subissaient des agressions sexuelles. Deux jours après la mort de l’américain, une perquisition y a été menée.

L’argent de la vente de ces deux îles servira à payer les poursuites judiciaires toujours en cours et les frais de gestion des propriétés. Une partie des biens appartenant au financier a déjà été vendue en mars 2021. Il s’agit de la demeure de New York, vendue pour 51 millions de dollars et celle de Palm Beach partie pour 18,5 millions de dollars.