Pologne : Les services secrets accusent 45 diplomates russes d’espionnage

GRANDES OREILLES Les services secrets polonais réclament l’expulsion de 45 diplomates russes qui sont accusés d’espionnage

20 Minutes avec AFP
— 
Des soldats à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie
Des soldats à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie — Wojtek RADWANSKI / AFP

C’est un vaste réseau qu’a mis à jour la Pologne. Les services de contre-espionnage ABW ont annoncé mercredi avoir identifié 45 diplomates russes soupçonnés d’espionnage sous couvert d’activités diplomatiques.

Ils ont demandé au ministère des Affaires étrangères de les expulser du territoire polonais, car ils « mènent en fait une activité d’espionnage dirigée contre la Pologne », a déclaré à la presse Stanislaw Zaryn, porte-parole d’ABW. Ce dernier a également annoncé l’inculpation pour espionnage pour le compte de la Russie d’un Polonais travaillant dans les archives de la mairie de Varsovie.

Menace sur la sécurité de la Pologne

« La Russie mène une guerre barbare contre l’Ukraine depuis plus de trois semaines », a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lukasz Jasina. « Et nous, et les autres pays occidentaux, nous sommes traités par la Russie comme son adversaire clé. Tolérer ultérieurement ce genre d’activité illégale des services russes menacerait particulièrement la sécurité de la Pologne et celle de nos alliés de l’Otan et de l’Union européenne, avec qui nous coordonnons toutes nos activités de ce genre », a ajouté le porte-parole.

L’ambassadeur russe a affirmé que les accusations d’espionnage, présentées en langage diplomatique comme « activités non compatibles avec le statut diplomatique » des personnes visées, étaient « sans fondement », mentionnant également « la situation générale, la situation en Ukraine » parmi les raisons des expulsions invoquées par la partie polonaise. Il a annoncé que la Russie se réservait le droit de prendre des mesures de rétorsion.