Guerre en Ukraine : Quels pays africains dépendent le plus du blé russe (et ukrainien) ?

COMMERCE Chaque semaine, « 20 Minutes » met en lumière une infographie créée par son partenaire Statista

20 Minutes avec Statista
— 
De nombreux pays africains importent du blé russe et/ou ukrainien
De nombreux pays africains importent du blé russe et/ou ukrainien — pxhere.com CC0

La guerre menée par la Russie en Ukraine est hélas vouée à faire des dégâts bien au-delà du théâtre des affrontements. C’est d’ailleurs cette sombre perspective qui a amené l’ ONU à mettre en garde contre un probable accroissement de la famine et de la malnutrition dans le monde.

Les inquiétudes se portent plus précisément sur le continent africain, où de nombreux pays s’approvisionnent essentiellement en produits agricoles russes et ukrainiens : 25 pays africains importent en effet plus du tiers de leurs besoins en blé des deux pays actuellement en conflit (15 d’entre eux en importent même plus de la moitié).

Une dépendance là majoritaire, ici totale

Deux pays affichent même une dépendance totale : le Bénin, qui importe 100 % de blé russe, et la Somalie, qui se fournit à 70 % en Ukraine et à 30 % en Russie.
Côté fournisseurs, la Russie alimente le continent africain à hauteur de 32 % quand l’Ukraine doit « se contenter » de 12 %.

Découvrez le classement des huit premiers pays africains importateurs de blé russe et ukrainien dans l’infographie ci-dessous.