Guerre en Ukraine : Zelensky s’ouvre à des négociations sur la Crimée et le Donbass, l'armée russe patine sur le terrain

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

D.R. avec AFP
— 
Volodymyr Zelensky devant le parlement italien, mardi 22 mars 2022.
Volodymyr Zelensky devant le parlement italien, mardi 22 mars 2022. — Alessandro Serrano'/AGF/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi, le président ukrainien s’est dit ouvert à des négociations sur le Donbass et la Crimée alors que les forces russes ne parviennent plus à avancer dans le pays.

Vous avez raté les derniers événements sur les tensions en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Volodymyr Zelensky s’est dit prêt à un compromis sur le Donbass et la Crimée. Il permettrait « d’arrêter la guerre » selon le président ukrainien qui précise toutefois que tout compromis au sujet de ces territoires devra être ratifié par les Ukrainiens par référendum et être accompagné de garanties de sécurité pour son pays.

Ces deux régions sont stratégiques pour Moscou et disputées depuis le début du conflit en 2014. Le Kremlin a jugé de son côté mardi que les pourparlers en cours avec Kiev n’étaient pas assez « substantiels ».

La phrase du jour

C’est un signe clair que Vladimir Poutine envisage d’utiliser des armes chimiques et biologiques ».

D’après le président américain Joe Biden, les accusations du Kremlin selon lesquelles l’Ukraine posséderait des armes chimiques et biologiques sont un « signe clair » que Moscou se prépare à s’en servir contre le peuple ukrainien.

Le chiffre du jour

9. Il s’agit du nombre d’années auxquelles a été condamné Alexeï Navalny, dans une colonie aux conditions drastiques. Le principal opposant à Vladimir Poutine, qui avait été incarcéré pour fraude début 2021, s’est vu condamner cette fois-ci pour « escroquerie » et « outrage à un magistrat ». Ses avocats ont aussi été arrêtés à la suite du procès.

La tendance du jour

Malgré sa supériorité numérique et matérielle, l’armée russe ne fait aucune d’avancée substantielle depuis plusieurs jours en Ukraine. L’armée ukrainienne mène à présent des contre-offensives qui ont permis, dans le Sud notamment, de reprendre du terrain sur les troupes russes, a assuré ce mardi le porte-parole du Pentagone.

Les militaires ukrainiens « sont désormais, dans certaines situations, à l’offensive », a déclaré John Kirby sur CNN, affirmant qu’ils « pourchassent les Russes et les repoussent en dehors de zones où les Russes étaient par le passé ».

Confrontée à de lourdes pertes et à une défense acharnée, l’armée russe a « renforcé sa présence dans l’espace aérien de l’Ukraine », a indiqué mardi l’armée ukrainienne sur Facebook. Presqu’un mois après le début de l’invasion de l’Ukraine, les forces russes ne contrôlent ni la capitale Kiev, ni la grande ville portuaire stratégique de Marioupol, dans le sud, mais poursuivent d’intenses bombardements meurtriers sur plusieurs villes.