Le pays de Galles interdit les châtiments corporels sur les enfants

LOI La gifle ou le fait de secouer un enfant sont désormais considérés comme une agression

20 Minutes avec agences
Une mère et son enfant. Illustration.
Une mère et son enfant. Illustration. — PixaBay

Le pays de Galles a officiellement interdit ce lundi les châtiments corporels sur les enfants. Gifler ou même secouer un enfant est désormais considéré comme une agression, selon la nouvelle loi entrée en vigueur. L’Ecosse avait déjà passé une législation similaire en 2019.

La gifle « raisonnable » encore tolérée ailleurs

La gifle était auparavant tolérée sur le territoire britannique si elle représentait une « punition raisonnable ». Cette coutume est toujours en vigueur en Angleterre et en Irlande du Nord. L’évaluation du caractère « raisonnable » dépend de facteurs comme la marque laissée par le châtiment.

Plus de 60 pays dans le monde disposent actuellement de législations contre toute punition physique contre les enfants. La Convention des Nations unies (ONU) sur les droits de l’enfant dispose que les enfants doivent être protégés contre les atteintes physiques et mentales.