Allemagne : L’usine berlinoise de Tesla officiellement inaugurée

INAUGURATION La cérémonie se fera en présence du milliardaire Elon Musk et du chancelier allemand Olaf Scholz

20 Minutes avec AFP
— 
Tesla (Illustation).
Tesla (Illustation). — DR

Le constructeur américain Tesla inaugure ce mardi, en présence du milliardaire Elon Musk et du chancelier allemand Olaf Scholz, sa première usine européenne à Berlin. Cette dernière livrera dans la foulée ses premières automobiles après deux ans de chantier et de péripéties administratives.

« Aujourd’hui, Tesla livre les premiers véhicules produits au sein de la Gigafactory Berlin-Brandebourg », s’est félicité l’entreprise californienne dans un communiqué publié ce mardi. Une cérémonie d’inauguration de l’usine est organisée sur place à 11h15, en présence du chancelier allemand et du ministre de l’Économie Robert Habeck.

Elon Musk présent sur place

Elon Musk, PDG de Tesla, a également confirmé sa participation lundi soir, dans un message Twitter. « Je suis impatient de remettre les premières voitures de série fabriquées par la Giga-Usine de Berlin-Brandebourg demain ! », a-t-il indiqué. L’ouverture près de Berlin de la première « gigafactory » européenne de Tesla avait été annoncée en grande pompe en novembre 2019.

Elle marque un tournant pour l’industrie automobile en Allemagne avec l’arrivée au pays de Volkswagen et Mercedes de leur principal rival dans la course à la voiture électrique. « Avec le lancement de l’usine de Tesla, l’est de l’Allemagne renforce son rôle de pionnier mondial de l’e-mobilité », s’est félicité mardi le puissant syndicat IG Metall.

La fin des péripéties

Cette inauguration met aussi fin à un feuilleton administratif et judiciaire ayant retardé l’événement, initialement prévu pour l’été 2021. Les craintes concernant l’impact écologique de l’usine sur la région, notamment en termes de ressources en eau, ont considérablement ralenti le projet.

De manifestations en actions en justice et lettres ouvertes, des riverains ont épuisé tous les recours, soutenus par des associations de défense de l’environnement. L’agrément officiel des autorités régionales, indispensable au début de la production, n’a été délivré que début mars.