20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFLITGuerre en Ukraine: Biden met en garde contre des cyberattaques russes aux Etats-Unis...
live

Terminé

Guerre en Ukraine: Biden met en garde contre des cyberattaques russes aux Etats-Unis...

CONFLITRetrouvez les informations sur le conflit entre l’Ukraine et la Russsie du lundi 21 mars
Le président américain Joe Biden, le 18 mars 2022.
Le président américain Joe Biden, le 18 mars 2022. - Patrick Semansky/AP/SIPA / SIPA
X.M., D.R

X.M., D.R

L’ESSENTIEL

  • Les bombardements russes continuent sur les grandes villes ukrainiennes, notamment à Kiev. L’Ukraine a rejeté dans la nuit de dimanche à lundi l’ultimatum de la Russie exigeant la capitulation de la ville assiégée de Marioupol.
  • Le consul général de Grèce à Marioupol a comparé cette ville à Guernica. La situation humanitaire y est toujours catastrophique. Selon l’administration militaire de la région de Donetsk, Marioupol est devenue « une ville fantôme ».
  • Joe Biden sera en Europe cette semaine pour réaffirmer son soutien à l’Ukraine. Il se rendra à Varsovie vendredi. Il ira également en Belgique pour rencontrer des dirigeants de l’Otan, du G7 et de l’Union européenne.
  • Les Nations unies ont estimé qu’environ 10 millions d’Ukrainiens ont fui leur foyer, dont un tiers environ est parti à l’étranger, principalement en Pologne.

A VOIR

A LIRE AUSSI

4h30

Ce live est terminé

Pour suivre le nouveau live de la journée de mardi, c'est par ici.

3h45

Lire notre Fake Off sur les pertes russes

La guerre des chiffres continue. Lundi, un tabloïd de Moscou proche du Kremlin a brièvement publié un article (version cache ici) donnant un très lourd bilan de 9.861 soldats russes tués depuis le début de la guerre en Ukraine. Si le chiffre est plausible, compte tenu des estimations du renseignement américain, il semble surprenant que le ministère russe de la Défense ait pu communiquer un total aussi élevé, alors que le Kremlin parlait de moins de 500 morts début mars. Dans la foulée, le journal a affirmé avoir été piraté et que des « informations inexactes » avaient été publiées. Les détails à lire ici.

2h15

Un yacht appartenant au milliardaire russe Roman Abramovitch amarré en Turquie

Un yacht appartenant au milliardaire russe Roman Abramovitch a accosté dans le sud-ouest de la Turquie, pays qui n'applique pas les sanctions occidentales contre les oligarques russes, dont le propriétaire du club de Chelsea. Solaris, un bateau de luxe de 140 mètres de long battant pavillon des Bermudes, a été filmé lundi dans la ville touristique de Bodrum, plus d'une semaine après avoir été repéré dans un port du Montenegro, qui n'est pas membre de l'Union européenne. La Turquie, membre de l'OTAN, qui entretient d'étroites relations avec la Russie et l'Ukraine, ne s'est pas jointe aux sanctions visant Moscou.

0h30

La France achemine 55 tones d’aide humanitaire vers l’Ukraine

La France a acheminé lundi 55 tonnes de matériel médical, informatique, de lait pour enfants ainsi que des groupes électrogènes vers l’Ukraine via la Pologne, a annoncé le ministère français des Affaires étrangères. Cette aide d’urgence, d’une valeur de 2,4 millions d’euros, a été envoyée par avion cargo A330 depuis Paris vers Varsovie, a précisé le ministère dans un communiqué. « En lien avec les autorités polonaises, ces matériels seront remis aux autorités ukrainiennes sans délai », est-il précisé. Le matériel médical – 10 tonnes au total – comprend notamment dix générateurs d’oxygène destinés aux services de réanimation ainsi que neuf tonnes de médicaments.

23h55

Biden met en garde contre des cyberattaques russes aux Etats-Unis

Le président des Etats-Unis Joe Biden a estimé lundi que c’était un devoir « patriotique » pour les entreprises américaines de mieux se protéger d’éventuelles attaques informatiques menées par la Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées à Moscou pour son offensive en Ukraine. « L’intérêt national est en jeu. (…) C’est un devoir patriotique d’investir autant que vous pouvez » dans la cybersécurité, a-t-il dit lors d’une rencontre à Washington avec des représentants du monde des affaires. « La Russie pourrait être en train de préparer une action contre nous (…). La Russie dispose de moyens informatiques conséquents, et cela va arriver », a-t-il encore déclaré.

23h15

Un tabloïd russe a-t-il accidentellement révélé le vrai bilan des soldats tués ?

On appelle ça le brouillard de guerre. Lundi matin, le tabloïd russe KP (qui n’est pas un média d’Etat mais est proche du Kremlin) a publié un article donnant un bilan officiel sourcé au ministère de la Défense de 9.861 soldats russes tués. Peu de temps après, l’article a été retiré, puis republié sans les deux derniers paragraphes. KP a ensuite affirmé sur Telegram que sa plateforme de publication avait été « piratée » et que des « fausses informations » qui avaient été publiées retirées.

Dans l’état, impossible de savoir s’il s’agit bien d’un piratage, d’une erreur ou d’un acte de résistance d’un employé rebelle. Lors du briefing de dimanche, le porte-parole russe ne semble toutefois pas avoir fourni de bilan officiel. Le seul donné par Moscou datait de début mars et affirmait que 498 soldats avaient péri.

Reste que le chiffre de 10.000 pertes russes est sans doute proche de la réalité : il y a cinq jours, le renseignement américain donnait une estimation « basse » de 7.000 soldats tués.

22h46

Kiev accuse les soldats russes d'avoir «enlevé» trois Israéliens dans une ville qu'ils occupent

Le gouvernement ukrainien a accusé les militaires russes d'avoir «enlevé» lundi trois Israéliens à Melitopol, une ville du sud-est de l'Ukraine qu'ils occupent. «Aujourd'hui, à Melitopol, les occupants russes ont enlevé trois citoyens israéliens : Tatiana Kumok et ses parents, Vera et Mikhail Kumok», a déclaré la vice-Première ministre Iryna Verechtchouk, citée sur Facebook par le Centre pour les communications stratégiques et la sécurité de l'information. Mikhail Kumok est présenté comme étant un «éditeur», propriétaire d'une société nommée «MV Holding». Aucun autre détail n'a pour le moment été fourni par les autorités ukrainiennes.

22h29

Europol avertit du risque de trafic d'êtres humains

Europol a à son tour alerté lundi contre le risque pour les réfugiés ukrainiens fuyant l'invasion de leur pays de tomber dans des réseaux de trafic d'êtres humains en arrivant dans l'UE, exhortant les pays d'accueil à rester attentifs. « Le nombre de victimes potentielles arrivant d'Ukraine est susceptible d'attirer à la fois les agresseurs individuels et opportunistes se faisant passer pour des bénévoles ainsi que des réseaux criminels spécialisés dans le trafic d'êtres humains », a averti l'agence européenne de police dans un communiqué.

22h21

Zelensky insiste sur la nécessité d'une « rencontre » avec Poutine

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a insisté sur la nécessité d'une «rencontre», «sous quelque forme que ce soit», avec son homologue russe Vladimir Poutine pour «arrêter la guerre» en Ukraine. «Je crois que, sans cette rencontre, il est impossible de comprendre pleinement ce à quoi ils (les Russes) sont prêts pour arrêter la guerre», a déclaré Zelensky dans un entretien avec Suspilne, un média public régional ukrainien.

21h57

« Les organisateurs de Roland-Garros manquent de courage » juge Alexandr Dolgopolov

L’ancien joueur de tennis ukrainien Alexandr Dolgopolov a estimé, dans un entretien lundi à RTL, que les organisateurs de Roland-Garros « manquaient de courage » en autorisant les joueurs russes à participer au tournoi et a appelé à « bannir la Russie » du monde du tennis. La Fédération française de tennis (FFT) avait indiqué mercredi dernier que la porte du tournoi de Roland-Garros (22 mai-5 juin) ne serait pas fermée pour les joueurs russes, dont Daniil Medvedev (N.2 mondial), et biélorusses.

C'est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivi. Retrouvez toutes les informations liées à la campagne présidentielle sur notre site.

21h33

La Russie bloque le site de la chaîne française Euronews

Le régulateur russe des médias a bloqué lundi l’accès au site de la chaîne française Euronews, nouveau média interdit en Russie sur fond de contrôle accru sur les informations liées à l’offensive en Ukraine. Selon les agences de presse russes, Roskomnadzor a bloqué le site de la chaîne euronews.com et à sa version russe ru.euronews.com sur demande du Parquet. Le motif de ce blocage n’a pas été précisé.

20h53

L’ambassadrice des Etats-Unis à Berlin critique la Chine

La nouvelle ambassadrice américaine en Allemagne a accusé lundi la Chine de prendre le parti de Vladimir Poutine dans le conflit ukrainien, alors que Pékin refuse de condamner la Russie après son offensive.

« Le président Xi [Jinping] dit qu’il est neutre dans ce conflit. Il n’y a pas de neutralité possible dans ce conflit », a déclaré Amy Gutmann, qui a été confirmée comme ambassadrice américaine à Berlin le mois dernier. « Ne pas dénoncer l’agression de Vladimir Poutine comme une agression, c’est prendre parti », a-t-elle déclaré à la presse à l’ambassade américaine dans la capitale allemande.

20h46

Pas de nouvelles sanctions de l’UE

Plusieurs ministres européens se sont prononcés lundi pour une nouvelle vague de sanctions économiques afin d’isoler la Russie et son président Vladimir Poutine.

« Aucune décision n’a été prise aujourd’hui et aucun nouveau train de sanctions ne sera décidé cette semaine », a annoncé Josep Borrell.

« Mais des orientations seront données jeudi et vendredi lors du sommet des chefs d’Etats et de gouvernements et elles seront suivies par des décisions concrètes », a-t-il expliqué.

20h16

Aux Pays-Bas, deux Ukrainiens libérés pour défendre leur pays

La détention aux Pays-Bas de deux Ukrainiens soupçonnés de trafic d’êtres humains a été suspendue vendredi dernier en raison de la guerre en Ukraine et de l’appel du gouvernement ukrainien à défendre le pays, des « circonstances extraordinaires, graves », selon une décision du tribunal de Zélande et du Brabant occidental (ouest).

Les deux hommes, respectivement âgés de 29 et 27 ans et originaires de la ville de Loutsk (nord-ouest de l’Ukraine), sont soupçonnés d’avoir aidé onze Albanais qui tentaient d’atteindre l’Angleterre par bateau, a indiqué le parquet.

Leur détention a été suspendue en raison de « la situation de guerre en Ukraine, de l’appel lancé par le gouvernement ukrainien à ses habitants pour qu’ils défendent le pays », du souhait des accusés de répondre à cet appel et de leur intérêt à être auprès de leur famille, a expliqué le tribunal.

20h10

Moscou forcé à « s’adapter à la réalité »

Le négociateur ukrainien Mykhailo Podoliak a déclaré que la résistance de l’Ukraine a forcé la Russie « s’adapter plus adéquatement à la réalité » de la situation, ce qui a conduit à « une sorte de dialogue » dans les pourparlers de paix entre les deux nations. S’adressant à la BBC, Podoliak a déclaré que Kiev ne ferait aucun compromis sur l’intégrité territoriale ou la souveraineté de l’Ukraine, faisant écho à la déclaration antérieure du président Zelensky qui a affirmé que l’Ukraine ne se plierait jamais aux ultimatums de la Russie.

20 heures : Tout « compromis » avec la Russie sera soumis à référendum, dit Zelensky

Tout « compromis » dans les négociations avec la Russie en vue de mettre un terme au conflit sera soumis à référendum en Ukraine, a déclaré lundi le président Volodymyr Zelensky dans un entretien avec un média public régional ukrainien.

« Je l’ai expliqué à tous les groupes de négociation : lorsque vous parlez de tous ces changements [qui figureront dans un éventuel accord], et ils peuvent être historiques, (…) nous en viendrons à un référendum », a-t-il dit à Suspilne, un site internet d’information.

19h57

Le Brent clôture à plus de 115 dollars, en hausse de 7 %

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a clôturé en forte hausse de 7,12 % à 115,62 dollars, son plus haut niveau depuis dix jours, propulsé par la possibilité d’un embargo européen sur le pétrole russe.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de référence, pour livraison en avril, a lui terminé en progression de 7,08 %, à 112,12 dollars, au-dessus de 110 dollars pour la première fois depuis presque deux semaines.

19h43

Les habitants du verrou stratégique de Mykolaïv veulent rester jusqu'au bout

A Mykolaïv, ville du sud de l'Ukraine qui défend l'accès à Odessa, le principal port du pays, des habitants se disent déterminés à rester malgré les incessants bombardements russes. Si une bonne partie de la population de cette ville de 500.000 habitants a fui, notamment en direction d'Odessa, à 130 km à l'ouest, ceux qui sont restés se déclarent déterminés à tenir.

Dans l'après-midi, un bombardement aérien a éventré un bâtiment qui, selon des témoins, abritait un hôtel et une banque au rez-de-chaussée. A quelques centaines de mètres, Anatoly Yakounine, 79 ans, ramasse tranquillement les débris et les éclats de verre provoqués par la déflagration. "Partir, mais pour quoi faire ?", s'étonne-t-il, révélant dans un sourire plusieurs dents en or.

19h38

Biden appelle les entreprises à se protéger d’une potentielle cyberattaque russe

Le président américain Joe Biden a appelé lundi les entreprises à se protéger d’éventuelles attaques informatiques menées par la Russie en réponse aux sanctions occidentales imposées à Moscou pour son offensive en Ukraine.

« Mon gouvernement réitère ces mises en garde en se fondant sur des données en constante évolution des services de renseignement selon lesquelles l’Etat russe envisage différentes pistes de cyberattaques potentielles », a écrit le président dans un communiqué diffusé par la Maison Blanche.

Sujets liés