Guerre en Ukraine: Des orphelins bloqués dans un sanatorium à Marioupol évacués vers une zone prorusse

EVACUATION Dix-neuf enfants et adolescents, âgés de quatre à 17 ans, ont vécu pendant environ deux semaines dans les sous-sols gelés d’un sanatorium de Marioupol. Au grand dam de leur tutrice, ils ont été évacués dans la région deDonetsk, sous contrôle russe

20 Minutes avec AFP
— 
Vue satellite de Marioupol et de son théâtre bombardée, en Ukraine.
Vue satellite de Marioupol et de son théâtre bombardée, en Ukraine. — AFP

Des enfants, pour la plupart orphelins, qui étaient bloqués dans un sanatorium de Marioupol, un port ukrainien assiégé par les forces russes, ont été évacués vers une des deux capitales des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ont déclaré dimanche leurs proches à l'AFP.

Au total, 19 enfants et adolescents, âgés de quatre à 17 ans, ont vécu pendant environ deux semaines dans les sous-sols gelés de ce sanatorium, spécialisé le traitement des maladies pulmonaires, des missiles russes étant tombés non loin de l'établissement.

« Je ne sais pas comment les récupérer maintenant »

Habitant dans la région de Donetsk, dans des villes situées non loin de Marioupol (sud-est), ils avaient été envoyés dans ce sanatorium avant le déclenchement de l'offensive russe le 24 février.

Olga Lopatkina, la tutrice de six de ces enfants, avait appelé à leur évacuation vers l'Europe où elle est actuellement réfugiée.

Mais, dimanche, l'un d'eux l'a appelée pour lui dire qu'ils avaient été emmenés à Donetsk, la capitale d'une «république» rebelle actuellement sous contrôle russe, a-t-elle affirmé à l'AFP, précisant qu'ils y avaient été placés dans un hôpital.

«Je ne sais pas comment les récupérer maintenant», a dit Olga Lopatkina, ajoutant que la conversation avait été rapide et qu'aucun adulte ne l'avait contactée pour l'informer du lieu de séjour actuel de ces enfants.

Des enfants venus des orphelinats de la région de Donetsk

Alexeï Volochtchouk, un proche d'un employé du sanatorium qui y avait trouvé refuge pendant un certain temps avant de pouvoir quitter Marioupol, a affirmé à l'AFP que les soldats russes avaient empêché leur évacuation vers Zaporijié, une ville contrôlée par les troupes ukrainiennes.

Selon lui, un élu local est arrivé pour emmener les enfants à bord d'une ambulance via un couloir humanitaire, mais, au cours d'une inspection à un poste de contrôle à Berdiansk, les militaires russes ont décidé de les envoyer à Donetsk parce qu'ils étaient originaires de cette région.

L'AFP n'était pas en mesure de contacter le sanatorium, toutes les communications étant pratiquement coupées à Marioupol.

La plupart des enfants venaient des orphelinats situés dans la région de Donetsk, mais de sa partie qui échappait au contrôle des séparatistes de la «République populaire de Donetsk» (DNR).

La fondation caritative de lutte contre la tuberculose, Stop TB, dont le siège est à Genève, a fait part à l'AFP de son inquiétude sur le sort de ces enfants, sa directrice exécutive se disant «désespérée» face aux difficultés de leur évacuation des zones de combat.