L'ancien nazi John demjanjuk extradé DES USA pour être jugé

— 

« C'est un jour important pour la justice. » Efraim Zuroff,

spécialiste des criminels de guerre nazis au Centre Simon Wiesenthal, ne cachait pas sa satisfaction hier. Le troisième plus grand criminel nazi encore en liberté, John Demjanjuk, 89 ans, a été expulsé des Etats-Unis vers l'Allemagne hier pour y être jugé. Cet ancien garde du camp d'extermination de Sobibor (Pologne) - bien qu'il nie aujourd'hui l'avoir été -est accusé d'avoir participé au meurtre d'au moins 29 000 Juifs. Si les médecins le déclarent en assez bonne santé pour un procès, il sera l'un des derniers criminels nazis jugé en Allemagne.

L'extradition de Demjanjuk est le fruit d'une bataille judiciaire. Originaire d'Ukraine et parti aux Etats-Unis après la guerre, il a été condamné à mort en Israël en 1988, mais a ensuite été acquitté par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité. Le 11 mars dernier, il a fait l'objet d'un mandat d'arrêt délivré par la justice allemande. Les Etats-Unis ont tout d'abord bloqué son extradition. Les avocats et les proches de l'ancien garde de camp avaient sollicité la Cour suprême américaine car selon eux, Demjanjuk souffre d'une forme de leucémie et est trop vieux pour survivre à son procès. Les autorités américaines ont finalement accepté lundi de livrer l'ancien nazi à la justice allemande. Après son arrivée à Munich hier matin, il a été conduit dans le service hospitalier de la prison de Stadelheim, où un juge a procédé à son incarcération. W

Sophie Cois (avec AFP)