Coronavirus en Chine : Près de 3.400 cas en un jour, un record pour le pays

REBOND Les autorités ont fermé les écoles de Shanghai et confiné plusieurs villes du nord-est

20 Minutes avec AFP
— 
Des habitants attendent pour faire un test Covid-19, à Changchun en Chine le 11 mars 2022.
Des habitants attendent pour faire un test Covid-19, à Changchun en Chine le 11 mars 2022. — /AP/SIPA

Le coronavirus semble avoir trouvé un moyen de contourner l’approche de tolérance zéro à l’égard du virus mise en place par les autorités chinoises. La Chine a recensé 3.393 cas de Covid-19 ce dimanche, selon des données officielles, un record depuis le début de l’épidémie en 2020.

En raison d’un pic de cas à travers le pays, les autorités ont fermé les écoles de Shanghai et confiné plusieurs villes du nord-est, tandis que plus de dix provinces s’empressent d’endiguer des foyers locaux.

Sanctions contre des responsables locaux

Les habitants de la grande ville de Jilin, qui a signalé plus de 500 cas du variant Omicron, avaient terminé leurs six séries de tests de dépistage obligatoires ce dimanche, selon les autorités locales. Samedi, plusieurs centaines de quartiers de la ville ont été confinées. Changchun, ville voisine et base industrielle de 9 millions d’habitants, a elle été mise sous cloche vendredi. Le maire de Jilin et le responsable santé de Changchun ont été démis de leurs fonctions samedi, ont rapporté les médias d’État.

Ces chiffres « montrent que la propagation d'Omicron​ est (…) hautement contagieuse, rapide et difficile à détecter dans les premiers stades » de la transmission, a déclaré Zhang Yan, responsable de la santé de la province de Jilin. « Cela reflète également la montée rapide (…) du virus dans les différentes régions et le manque de (…) ressources médicales », provoquant des retards d’admission dans les hôpitaux et de traitement des patients.

Ce pic intervient alors que les cas échappent à tout contrôle dans le territoire de Hong Kong, dans le sud de la Chine, où des dizaines de milliers de cas sont recensés chaque jour et où les hôpitaux débordent de patients. Les frontières de la Chine restent en outre pratiquement fermées. Le pays, où le coronavirus a été détecté pour la première fois à la fin de l’année 2019, réagit aux foyers épidémiques par des confinements locaux, un dépistage de masse, et le contrôle de sa population par l’intermédiaire d’applications de traçage.