Guerre en Ukraine : 71 enfants ont été tués depuis le début de l'offensive russe, selon Kiev

MORTS Le gouvernement ukrainien a cité une série d’exemples de récentes frappes dans lesquelles des mineurs ont perdu la vie

M.F avec AFP
— 
Une poussette abandonnée sur le bord de la route villes d'Irpin et de Bucha, à l'ouest de Kiev, en Ukraine, lors de l'invasion russe de l'Ukraine, photographiée le 9 mars 2022.
Une poussette abandonnée sur le bord de la route villes d'Irpin et de Bucha, à l'ouest de Kiev, en Ukraine, lors de l'invasion russe de l'Ukraine, photographiée le 9 mars 2022. — Pavel Nemecek/AP/SIPA

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine le 24 février dernier​, 71 enfants ont perdu la vie dans les combats ou les bombardements. « Et plus de 100 » ont été blessés, a annoncé ce jeudi Liudmyla Denisova, chargée des droits humains auprès du Parlement ukrainien.

Dans ce triste bilan, on trouve la petite fille morte dans le bombardement mercredi d’un établissement médical abritant à la fois un hôpital pédiatrique et une maternité à Marioupol (sud-est de l’Ukraine), selon la mairie de cette ville portuaire.

La longue liste des enfants morts détaillée

A Malyn, dans la région de Jytomyr (ouest), cinq personnes, dont trois très jeunes enfants ont péri quand sept maisons ont été détruites par des frappes aériennes, a par ailleurs déploré Liudmyla Denisova, qui a cité une série d’exemples de récentes frappes dans lesquelles des mineurs ont perdu la vie.

La nuit dernière, deux femmes et deux enfants ont été tués lorsqu’un obus a touché leur maison à Slobojanske, un village de la région d’Izioum, dans l’Est, a-t-elle ainsi encore dit, soulignant qu’une fillette de cinq ans avait survécu. A Irpin, non loin de la capitale Kiev, a-t-elle poursuivi, une petite fille de dix ans a été grièvement blessée et est actuellement entre la vie et la mort à l’hôpital.