Brésil : Toutes les 10 minutes, une femme est violée dans le pays

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES En 2021, le Brésil a également enregistré 1.319 féminicides, soit une femme tuée toutes les sept heures

20 Minutes avec AFP
A Sao Paulo, une femme manifestant contre le viol avec l’inscription « le silence tue » (illustration).
A Sao Paulo, une femme manifestant contre le viol avec l’inscription « le silence tue » (illustration). — AFP

Communiqué la veille de la Journée internationale des droits des femmes, le chiffre est vertigineux et particulièrement alarmant. Le nombre de viols de femmes au Brésil a augmenté de 3,7 % en 2021 par rapport à l’année précédente, avec 56.098 cas enregistrés, soit un viol toutes les dix minutes, selon un rapport publié lundi.

Le Brésil a également enregistré 1.319 féminicides l’an dernier, soit une femme tuée toutes les sept heures, une légère baisse de 2,7 % par rapport à 2020, d’après ce rapport publié par l’ONG Forum de sécurité publique.

Seulement le haut de l’iceberg

« Ces données montrent la nécessité de la mise en place urgente de politiques publiques d’accueil, de prévention et de répression face à la violence contre les femmes au Brésil », a déclaré Samira Bueno, directrice de l’ONG. « Malgré un léger recul du nombre de féminicides, les chiffres restent très élevés », souligne-t-elle, avec un taux de mortalité par féminicide de 1,22 pour 100.000 femmes.

Surtout, ces chiffres ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. Le rapport, basé sur des plaintes recueillies dans des commissariats de police, ne concerne en effet que les viols déclarés. Il montre par ailleurs que le nombre de féminicides a particulièrement augmenté de février à mai 2020, « au plus fort des mesures de restriction » qui ont poussé les Brésiliens à rester confinés chez eux au début de la pandémie de Covid-19.