Guerre en Ukraine : Des troupes russes parachutées à Kharkiv, la deuxième ville du pays sous les bombardements

RENFORTS Au moins quatre personnes ont été tuées et neuf autres blessées après un bombardement dans le centre de Kharkiv

20 Minutes avec AFP
— 
Le centre-ville de Kharkiv, mardi 1er mars.
Le centre-ville de Kharkiv, mardi 1er mars. — /AP/SIPA

Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, est le théâtre de lourds combats. Des troupes aéroportées russes ont débarqué dans la nuit, a indiqué ce mercredi l’armée. « Des troupes aéroportées russes ont débarqué à Kharkiv (…) et attaqué un hôpital » local, ont annoncé les forces armées ukrainiennes dans un communiqué sur Telegram.

« Un combat est en cours entre les envahisseurs et les Ukrainiens » dans cette ville proche de la frontière russe, selon le communiqué. Selon Anton Guerachtchenko, conseiller du ministre de l’Intérieur ukrainien, un incendie s’est déclaré mercredi dans la caserne d’une école de pilotage à Kharkiv après une frappe aérienne.

Au moins 4 morts dans un bombardement

« Pratiquement, il ne reste plus de telle zone à Kharkiv où un obus d’artillerie n’a pas encore frappé », a-t-il affirmé, cité dans un communiqué sur Telegram. Au moins quatre personnes ont été tuées et neuf autres blessées dans des bombardements russes ayant visé mercredi matin le siège des services de sécurité et une université à Kharkiv en Ukraine, ont indiqué les secours ukrainiens.


« Pour l’instant dix personnes ont pu être sorties des décombres, le bilan préliminaire est de 4 morts et neuf blessés », a poursuivi cette source, dans un message sur les réseaux sociaux au moment où la deuxième ville du pays, subit une attaque des forces armées russes. 21 personnes avaient été tuées la veille dans des bombardements, notamment celui du siège de l’administration locale.