Guerre en Ukraine : L’UE exclut des banques russes de Swift et bannit RT et Sputnik

SANCTIONS Ces mesures entreront en vigueur ce mercredi après publication de la décision au Journal officiel de l’UE. Les noms des banques visées seront alors connus

20 Minutes avec AFP
Le logo Swift et le drapeau de l'Union européenne.
Le logo Swift et le drapeau de l'Union européenne. — SOPA Images/SIPA

Les Européens ont encore durci mardi les sanctions contre la Russie. Les Vingt-Sept ont en effet donné leur feu vert pour interdire la diffusion dans l' UE des médias d’Etat russes RT et Sputnik et pour exclure « certaines banques russes » du système de messagerie Swift, a annoncé la présidence française de l’UE.

Les représentants des Etats membres à Bruxelles ont également approuvé l’interdiction pour les Européens de participer à des projets cofinancés par le fonds souverain russe RDIF. Ces mesures entreront en vigueur ce mercredi après publication de la décision au Journal officiel de l’UE, qui précisera les noms des banques visées.

Swift, une « arme atomique » financière

Les alliés occidentaux avaient annoncé samedi vouloir exclure des banques russes de Swift, de façon à infliger à Moscou​ « des coûts qui l’isoleront encore davantage du système financier international et de nos économies ». La sanction est considérée comme une « arme atomique » financière : le système Swift permet des opérations comme le transit des ordres de paiement et ordres de transferts de fonds entre banques, et quelque 300 banques et institutions russes y ont recours.

Plusieurs pays européens réticents au départ face à une telle mesure, à commencer par l’Allemagne et l’Italie, qui craignaient d’être pénalisées en représailles pour leurs livraisons de gaz russe dont ils sont très dépendants, ont fini par s’y rallier.