Guerre en Ukraine : Malgré les pourparlers, Vladimir Poutine fustige les Occidentaux et ferme son espace aérien

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

C.Poh avec AFP
— 
Vladimir Poutine, le 7 février 2022, lors de la conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, à Moscou (Russie).
Vladimir Poutine, le 7 février 2022, lors de la conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, à Moscou (Russie). — Thibault Camus / POOL / AFP
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit devenu une guerre qui fait chaque jour des victimes, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi, au cinquième jour de l'invasion de l'Ukraine, les délégations russe et ukrainienne sont arrivées à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine pour entamer des négociations.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre déclenchée par Vladimir Poutine en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Les délégations russe et ukrainienne sont arrivées ce lundi matin à la frontière entre la Biélorussie et l’Ukraine pour entamer des négociations, au cinquième jour de l’invasion de l'Ukraine. Ces premiers pourparlers interviennent alors que l’offensive russe, lancée jeudi, se heurte à une vive résistance de l’armée ukrainienne et que les sanctions d’une ampleur inédite adoptées par les Occidentaux ébranlent l’économie russe.

L’Ukraine a demandé lors de ces discussions – qui se tiennent dans une des résidences du président biélorusse Alexandre Loukachenko sur la frontière ukraino-biélorusse – « un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes (russes) du territoire ukrainien », selon la présidence ukrainienne.

La phrase du jour

L’empire du mensonge

Le président russe Vladimir Poutine a fustigé ce lundi « l’empire du mensonge » occidental du fait des brutales sanctions frappant la Russie en raison de l’invasion de l’Ukraine.

« Je vous ai invités ici pour parler des questions liées à l’économie, les finances », a déclaré Vladimir Poutine, selon des images diffusées à la télévision d’une réunion à laquelle participait notamment le Premier ministre Mikhaïl Michoustine. Nous avions déjà évoqué précédemment (avec Michoustine) ce thème, je veux dire ces sanctions que veut nous imposer la communauté occidentale, celle que j’ai surnommée l’empire du mensonge. » L’homme fort du Kremlin recevait le ministre des Finances Anton Silouanov, le PDG de la principale banque du pays Sberbank, Guerman Gref et la présidente de la Banque centrale Elvira Nabioullina.


Le chiffre du jour

36. La Russie a annoncé lundi restreindre les vols de compagnies aériennes de 36 pays en réponse à la fermeture de l’espace aérien de nombreux Etats aux avions russes après l’invasion de l' Ukraine lancée par Moscou.

« En réponse à l’interdiction par les Etats européens des vols d’avions civils exploités par des transporteurs aériens russes et/ou enregistrés en Russie, une restriction des vols des transporteurs aériens de 36 Etats a été introduite », a annoncé l’agence russe de transport aérien Rosaviatsia dans un communiqué.

La tendance du jour

Les délégations russe et ukrainienne ont quitté la table des négociations en Biélorussie et sont rentrées pour « consultations dans leurs capitales » respectives en fin de journée ce lundi. À l’issue de cette table ronde, elles ont convenu d’un « deuxième round » de pourparlers.

« Les parties ont établi une série de priorités et thèmes qui demandent certaines décisions » avant un deuxième tour de pourparlers, a déclaré Mikhaïlo Podoliak, l’un des négociateurs ukrainiens. Selon son homologue russe, Vladimir Medinski, cette nouvelle rencontre aurait lieu « bientôt » à la frontière polono-biélorusse. Véritable volonté d’arriver à un cessez-le-feu ? Piège pour Zelensky ? Les jours à venir nous permettront peut-être d’en savoir plus sur les intentions réelles de la Russie.