Guerre en Ukraine : Début des négociations entre Kiev et Moscou en Biélorussie

DISCUSSIONS Le Kremlin a déclaré ne pas vouloir « annoncer » sa position lors de ces négociations

20 Minutes avec AFP
Pourparlers entre Moscou et Kiev en Biélorussie, lundi 28 février 2022.
Pourparlers entre Moscou et Kiev en Biélorussie, lundi 28 février 2022. — Alexander Kryazhev/POOL/TASS/Sip/SIPA

Il y a peu d’espoir de trouver un accord. Mais les négociations entre la Russie et l'Ukraine ont commencé ce lundi en Biélorussie, selon l’agence de presse d’Etat biélorusse BELTA. Il s’agit des premiers pourparlers entre les deux pays depuis le début de l’invasion de l’Ukraine lancée par Moscou.

Le conseiller du Kremlin Vladimir Medinski préside la délégation russe, tandis que celle de Kiev est conduite par le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov, venu en tenue militaire kaki. « Vous pouvez vous sentir entièrement en sécurité », a déclaré en les accueillant le chef de la diplomatie biélorusse, Vladimir Makeï.

Retrait des troupes et « cessez-le-feu immédiat »

Par la voix de son porte-parole Dmitri Peskov, le Kremlin a déclaré ne pas vouloir « annoncer » sa position lors de ces négociations qui « doivent se faire dans le silence ». Pour Kiev, « la question-clé est un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes (russes) du territoire ukrainien », a indiqué lundi la présidence ukrainienne.

Les pourparlers se tiennent dans l’une des résidences du président biélorusse Alexandre Loukachenko sur la frontière ukraino-biélorusse, dans la région de Gomel, non loin de la centrale nucléaire accidentée de Tchernobyl, qui est en territoire ukrainien. Elles prennent place alors que l’offensive russe, lancée le 24 février, se heurte à la résistance de l’armée ukrainienne et que des sanctions d'une ampleur inédite, adoptées par les Occidentaux, ébranlent l’économie russe.